29/07/2017 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) ‑ « Gardez Fleuriot, virez Robert », gronde ce voisin irrité. Alain Robert, adjoint au maire de Nantes chargé de l’urbanisme, a présenté voici peu un projet de construction à l’emplacement du square Fleuriot de Langle qui ne fait pas l’unanimité. Ce square, on ne fait pas plus central. Situé entre la place Royale et la station de tramway Commerce, il devrait être un endroit privilégié avec son vaste bassin ombragé par des magnolias. Mais il y a bien longtemps que le bassin a été vidé et que l’endroit est devenu un rendez-vous de zonards.

Faut-il bâtir pour les écarter ? En réalité, le vrai sujet est ailleurs : l’enseigne d’habillement japonaise Uniqlo voudrait s’installer là, a révélé le quotidien Presse Océan. La municipalité nantaise est prête à lui dérouler le tapis rouge. Ce n’est pas qu’Uniqlo soit une marque très haut de gamme, mais c’est du moins une marque internationale. Numéro un de la confection au Japon, son pays natal, elle possède plus de quinze cents magasins dans le monde, dont une vingtaine en France. Nantes, qui peine à attirer de grandes signatures internationales hors fast-food, afficherait volontiers le logo au carré rouge de l’habilleur asiatique.

Faut-il, pour Uniqlo, renoncer à Fleuriot ? Le square rend hommage à un personnage remarquable de l’histoire bretonne, Paul-Antoine-Marie Fleuriot, vicomte de Langle (1744-1787). Issu d’une vieille famille de la petite noblesse bretonne et entré dans la « Royale » à 14 ans, Paul Fleuriot de Langle s’illustra au cours de la guerre d’indépendance des États-Unis. Sous les ordres d’un autre grand marin breton, La Motte-Picquet, il participa notamment au combat d’Ouessant, en juillet 1778, sur le Saint-Esprit, un vaisseau de 80 canons construit à Brest en 1765. Nommé commandant du Sceptre, il accompagna aussi Jean-François Galaup de La Pérouse lors de l’expédition contre les Anglais dans la baie d’Hudson en 1782.

De cette expédition naquit un fort lien d’amitié. Aussi, quand La Pérouse fut chargé par Louis XVI d’explorer l’océan Pacifique, il fit de Fleuriot de Langle son second et lui confia le commandement de la frégate L’Astrolabe en 1785. Il n’aurait pu mieux choisir : Fleuriot de Langle n’était pas seulement un excellent marin, c’était aussi un esprit scientifique, membre de l’Académie de marine. Hélas, comme on sait, l’expédition de La Pérouse tourna mal, et plus vite encore pour Fleuriot de Langle que pour son chef. Lors d’un ravitaillement en eau potable dans une île des Samoa, le 11 décembre 1787, il fut attaqué par un groupe d’indigènes. Le roi avait ordonné que l’expédition fût pacifique : Fleuriot de Langle interdit à son équipage de tirer pour se dégager. Il fut tué avec onze de ses compagnons. Son corps fut néanmoins ramené en Europe et enterré solennellement à Brest, dans le chœur de l’église Saint-Louis.

Vannes a donné son nom à une rue, Ploëzal (Côtes-d’Armor) à une placette. La rue Fleuriot de Langle à Plouigneau honore plus probablement son petit-fils, le vice-amiral Alphonse Fleuriot de Langle, né dans la commune en 1809. Paimpol lui a consacré une exposition ce printemps. À Nantes, son sort est en suspens. Une nantaise, Dorothée Laverton, a lancé une pétition contre le projet de construction du magasin Uniqlo. Sans doute peut-on la voir aussi comme une pétition pour la défense de la mémoire de Paul Fleuriot de Langle…

Crédit illustration  : gravure représentant le massacre de Fleuriot de Langle et de ses hommes, par N. Ozanne, domaine public, disponible sur Wikipedia
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

 

2 Commentaires

  1. Les « Anciens » contre les « Modernes », toujours le même débat ! Une idée en l’air : pourquoi ne pas garder le nom Fleuriot pour le futur « bâtiment » ou la marque de prêt à porter s’installe après tout pour un marin parti chercher « fortune » dans le Pacifique voir une « Enseigne » Nippone s’implanter dans le lieu portant son nom serait une sorte de consécration, non ? : )

Comments are closed.