Référendum. Nuit de liesse chez les indépendantistes à Barcelone

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

02/10/2017 – 08h50 Barcelone (Breizh-Info.com) –Deux millions de voix pour le oui, 178.000 pour le non, 42% de participation… l’exécutif espagnol a beau clamer qu’il « n’y a pas eu de référendum », celui-ci s’est produit.

Malgré l’absence d’infrastructures correctes, malgré l’irruption violente de la police espagnole dans 92 bureaux, malgré plus de 800 blessés dont un jeune eborgné par un flash-ball à Barcelone, malgré des pannes d’Internet, malgré l’absence d’isoloirs, malgré la volonté obstinée de Madrid d’empêcher le référendum, celui-ci a eu lieu.

Et si nous avions quitté Gerone en état de siège, avec 5000 personnes massées autour des 3 dernières écoles ouvertes, nous retrouvions Barcelone en liesse. Pétards et concerts de casseroles saluaient la réussite de la votation.

Place de Catalogne, au fond, des drapeaux sardes s’agitent. A côté, une dizaine de bretons sous un Gwenn ha Du. Enfin surtout des bretonnes en vacances : « on est fiers des catalans, ils sont top », dit l’une d’elles.

Nicole Caboury fait partie d’une délégation de 31 observateurs québécois du PLQ. « On est là depuis le 23/9, on a rencontré les représentants de tous les partis sauf du PP, des syndicalistes ». Elle nous présente Stéphane Brugeon, député de Vercheres au Parlement du Québec.

Présent à l’école Eiximenia de Gerone aujourd’hui, il est le responsable des Relations Internationales du PLQ. « Je suis là pour témoigner de ma solidarité, dire ce que j’ai vu et apprendre en temps que souverainiste ». Pour lui, c’est clair, « un jour le Québec partira ».

Il explique que lorsque son école a été menacée, « il y a eu une info comme quoi ils attendaient le départ des observateurs étrangers pour attaquer. Alors nous avons filé nos insignes à des civils qui sont devenus à leur tour des « observateurs » de complaisance pendant que nous nous repartissions entre les 3 autres écoles ouvertes ».

Joana vit à Gasteiz, en Pays basque espagnol. « Je suis venue pour apprendre comment faire ce référendum d’indépendance dont nous avons tellement besoin. J’ai beaucoup appris. Pour nous la Catalogne est devenue ce soir l’exemple à suivre. La référence ».

Silvio vient de Vicenza, avec d’autres amis. Il agite le drapeau de la République de Venise : « on veut se tirer de l’Italie, on est tellement mieux. Elle gomme nôtre histoire des manuels pour les enfants et nous opprime. Mais nous ne sommes italiens que depuis 150 ans alors que nous avons 3000 ans d’histoire ».

Alan quant à lui vient d’Écosse. « Avec ce qui s’est passé, on doit revoter. On va revoter ». Il est presque une heure du matin, les résultats sont proclamés. Malgré les dénégations de Madrid et un formalisme électoral défaillant la Catalogne a gagné dans la douleur son « droit à être un état indépendant et républicain ». Mardi, une grève générale a été annoncée.

De notre envoyé spécial à Barcelone, Louis Benoit Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

Démarches administratives en ligne : comment éviter les arnaques ?

Si de plus en plus de démarches administratives sont réalisables en ligne, plusieurs sites peu recommandables proposent aux consommateurs...

2 Commentaires

  1. Ce résultat est incompréhensible. Les Catalans paraissent miser sur une entrée de la Catalogne dans l’Union européenne comme pays membre indépendant de l’Espagne. Mais cela nécessite l’accord de TOUS les membres actuels, dont l’Espagne !… ce qu’ils n’ont donc aucune chance d’obtenir. Complètement irréaliste.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le travail ; elle est préparatrice...

Festival d’Avignon : une pièce contre « le sentiment d’insécurité »

La gauchosphère intello parisienne se réunissant en meute chaque été à Avignon pour le festival de théâtre recycle cette année encore une vieille marotte :...

La Baule (44). Le palmarès du 7ème festival du cinéma et de musique de film

Ce Samedi 26 Juin, lors de la cérémonie de remise des prix de la 7ème édition du Festival du Cinéma et Musique de Film...

Dinard. L’avenir de Sabena Technics suspendu aux contrats avec l’Armée ?

Les salariés de Sabena Technics à Dinard (35) sont inquiets. Un nouveau contrat arrive à échéance, fin juin, contrat signé avec l'Armée. Cela s'enchaine...