François de Rugy va demander la réunification de la Bretagne

François de Rugy Débat Aymeric Seassau

05/10/2016 – 06h35 Paris (Breizh-Info.com) – Dans un entretien au magazine Bretons du mois d’octobre dont un extrait a été publié par 20 Minutes, François de Rugy n’a pas hésité à annoncer qu’il demanderait à Emmanuel Macron la réunification de la Bretagne par le rattachement de la Loire-Atlantique à la région bretonne.

Après l’échec de la manifestation de Bretagne Réunie suite aux menaces de violences lancées par l’extrême-gauche, voilà une nouvelle qui ravira tous les Bretons attachés aux frontières historiques du duché de Bretagne. En effet, François de Rugy, actuel président de l’Assemblée nationale, s’est engagé à réclamer le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne.

« La logique est la réunification de la Bretagne. En tout cas, je le proposerai et je plaiderai pour. Cela va de plus en plus apparaître comme étrange de laisser cette question de côté : de nombreux blocages politiques ont été décantés. Mais ce n’est pas le président de l’Assemblée nationale qui décide tout seul… »

François de Rugy, député depuis 2007 est passé par Europe Ecologie Les Verts puis a créé son mouvement « Les Ecologistes » avant de participer à la primaire socialiste. Enfin, après cette dernière, il a annoncé son ralliement à La République En Marche. Un ralliement qui avait fait jaser, notamment car François de Rugy s’était engagé à respecter le vainqueur de la primaire socialiste.

Depuis plusieurs années, il participe aux manifestations de Bretagne Réunie, prenant la parole pour clamer son attachement à l’idée d’une Bretagne retrouvant son identité administrative historique. Aux côtés de députés comme Paul Molac (LREM) ou Marc Le Fur (Les Républicains).

Force est de constater que le député nantais n’a pas oublié ses promesses faites à l’occasion des diverses manifestations de Bretagne Réunie. Reste à savoir si Emmanuel Macron tranchera en faveur de la réunification alors que les velléités indépendantistes de la Catalogne effraient les gouvernements centraux européens.

Crédit photo : Breizh-Info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Pingback: François de Rugy va demander la réunification de la Bretagne – Breizh Info | France Politique()

  • Mervel

    Bien sur qu’il va la demander, car il connait déjà la réponse…

  • An

    Manquerait plus que sa traîtrise ne serve pas au moins à ça.
    C’est évident que le statu quo ne va pas durer (j’ai écris sur une réunification par de Rugy en commentaire de je ne sais plus quel article sur ce site) mais le GO reste un danger.
    Rugy peut se payer une barronnie en la Bretagne à moindre frais et Macron s’assure encore la tête en Bretagne en 2022 (hors crises aïgues évidemment).
    Tant mieux quel que part mais désespoir de constater que la Bretagne est un vulgaire pion.

  • Jakez Gwillou

    Depuis combien de temps attendons-nous cet acte de réparation et de simple justice ? N’avions-nous pas réuni avant les élections présidentielles, tous les atouts avec le pouvoir exécutif hollandien et une majorité parlementaire de même couleur favorables à un tel changement territorial ? Le résultat…nous l’avons encore en mémoire.

    Or, ce qui est affligeant dans notre système politico-économique, est que nous allons avoir de nouveau, des gens de chez nous qui vont s’imaginer que le rattachement de la Loire Atlantique va désormais se réaliser par les bons soins d’un de nos représentants gamellards de la République jacobine ! Doux rêveurs, doux imbéciles !

    François de RUGY est un élu qui, en tant que député représente le « peuple français » et non le peuple breton, par le choix de ses étiquettes successives (Verts, socialistes, LREM) ; qui plus est, un député qui n’a pas respecté sa parole à l’issue de la primaire socialiste pour se rallier à l’étoile montante. Et c’est à ce genre d’individu, que certains font faire confiance ? Décidément, la démocratie ouverte a tous montre ainsi ses véritables limites…

    Il faut se faire une raison : malgré leurs discours pro-Bretagne pour se faire élire, les de Rugy, Molac, Le Fur et autres sont avant tout les représentants de l’Etat français en Bretagne. Il n’y a rien à attendre de ces guignols qui nous leurrent, pendant qu’ils se gavent de prébendes. Ce sont des élus représentant seulement une fraction de la population conditionnée, non des vaches sacrées !

    Que les imbéciles continuent d’espérer, c’est leur affaire… Mais avec le remplacement de population mis en œuvre par les soins de la Gueuse, un remplacement qui s’accélère depuis l’arrivée du candidat de la finance apatride, il ne sera bientôt plus nécessaire de revendiquer ce rattachement, sauf réveil salutaire de notre peuple.

    • An

      La réunification est fort possible si cela peut arranger les stratégies politicards. Macron correspond, qu’on le veuille ou non, aux aspirations bretonnes. Les suffrages ont été un triomphe pour lui et ses suiveurs. Une réunification lui permettrait de se créer un territoire totalement soumis: le PS en B5 se verrait humilier et LR en Pédélie affaiblit par sa perte d’influence en Loire-Atlantique.
      La réunification est plus proche que jamais. Pourquoi ?
      La B5 aura moins de pouvoir sous Macron, grand recentralisateur. C’est pour cela qu’il sera capable de le faire. C’est pour cela que la simple revendication de la réunification ne changera pas grand chose, bien qu’elle soit indispensable pour aller plus loin.
      Quant au grand remplacement, il a commencé depuis bien longtemps par les Français de souche, notamment parisien, agissant en colon, et pédéloiriens psychotiques avec un chantage au “rejet”, semblant adorer voir leurs départements phagocyter par Nantes.