Enceinte, elle est battue en public par son mari pour une barquette de nuggets

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

11/10/2017 – 07h00 Rennes (Breizh-Info.com) – C’est une scène d’une rare violence qui a eu lieu à Rennes, dans un restaurant de type « fast food », samedi 7 octobre au soir. Une femme enceinte a été violemment frappée par son mari, mécontent du prix trop élevé d’une barquette de nuggets.

Du poisson pour le mari musulman, une barquette de nuggets pour la femme et sa fille

C’est donc d’une barquette de nuggets qu’est parti le différend. La femme enceinte avait pourtant tout fait pour que son mari profite de sa soirée. De confession musulmane, il ne désirait pas de viande qui ne soit pas halal. Sa femme avait donc choisi pour lui du poisson tandis qu’elle-même et sa fille d’un an et demi choisissaient une barquette de nuggets.

Mais au moment de l’addition, le prix de la barquette de nuggets (30 €) fait sortir l’homme de ses gonds. Insultes et cris, la situation s’envenime jusqu’à provoquer le départ du mari furieux.

Coups de boule et coups de poing, un an de prison avec sursis

A l’extérieur, la crise continue jusqu’à l’impensable… Essayant de calmer son mari, sa femme enceinte se prend un coup de boule et un coup de poing en pleine figure ! Peu après, une deuxième vague de violence aura lieu alors que la mère tenait dans ses bras sa fille d’un an et demi.

Appelés sur place, les policiers interpellent le délinquant. Jugé en comparution immédiate il a préféré tout nier malgré les témoignages de plusieurs témoins. Une drôle de technique…

Malgré cette défense axée sur le mensonge et la gravité des faits, le mari violent s’en sort bien. Il est condamné à un an de prison avec sursis.
La prochaine sortie de famille dans un restaurant n’est pas pour demain.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Gaspard Koenig sur le pass sanitaire. « Le gouvernement a perdu la notion de liberté ! »

Arthur Delaborde reçoit Gaspard Koenig, philosophe, essayiste, romancier, et président du laboratoire d'idées Génération libre qu’il a lancé en...

11 Commentaires

  1. En effet, il s’en sort plutôt bien. L’ex d’une collègue (les deux sont musulmans) a écopé de quatre mois ferme pour l’avoir tabassée.

  2. 99% de nos faits-divers sont des importations africaines. Sans le regroupement familial, et l’ouverture totale des frontières, notre pays serait un paradis…

  3. Ah! cette fois-ci , on a osé nommer l’origine « religieuse » du délinquant . ‘Y a du progrès . Remarquez , on s’en doutait un peu . Evidemment , on ne réprimera pas le salopard , lequel a pratiqué ce qu’il sait faire de mieux (à part des mômes , dès le départ cassés et déséquilibrés , et la guerre avec des méthodes lâches et abjectes) : le mensonge . Le délinquant ment : il est musulman (sur l’air de « radio paris ment , radio paris est allemand » ..En attendant , cette pauvre femme devra encore le subir à la maison . Coups et viol conjugal réguliers . .

  4. Tien un musulman je croyais que c était une religion de paix et d amour …….pour les naïfs et encore juste du sursis la prochaine fois elle sera enterré bravo la justice

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...