Kreiz Breizh Terre Paysanne (KBTP) : 23 producteurs du Centre Bretagne pour des paniers hebdomadaires

A LA UNE

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (1/2)

Le 19 septembre dernier, à Paris, s’est tenu le colloque annuel de l’Institut Iliade sur le thème « La...

Charles de Meyer (SOS Chrétiens d’Orient) : « Les pigistes de Mediapart nous désignent comme des cibles aux islamistes »

Nous nous étions faits écho de l'article entièrement à charge du journal Mediapart, commande visant l'ONG SOS Chrétiens d'Orient,...

Le RN en tête aux Régionales en Bretagne. Un sondage LREM pour faire peur ?

 La République en Marche (LREM) a fait réaliser - et volontairement fuiter semble-t-il - un sondage sur les intentions...

« L’immigration est une chance pour la France » : 40 ans déjà

« L’immigration est une chance pour la France » : le plus souvent, de nos jours, cette formule est utilisée par antiphrase,...

19/10/2017 – 08H45 Rostrenen (Breizh-info.com) –  Depuis plusieurs années déjà, l’association KBTP, Kreiz Breizh Terre Paysanne, regroupe des producteurs (aujourd’hui 23) du Centre Bretagne qui proposent leurs produits aux particuliers. Une recette à succès, qui permet aux familles de manger mieux et à des prix raisonnables, chaque semaine, dans un secteur allant de St Servais (non loin de Callac) à Gourin puis à l’Est vers Rostrenen, Gouarec.

Au départ, l’association a été montée pour plusieurs buts bien précis :

  • Faciliter l’accès à tous aux produits locaux ;
  • Payer le prix juste ;
  • Participer, en achetant local, au maintien d’une agriculture paysanne
  • Rapprocher producteurs et consommateurs
  • Développer un moyen moderne de consommation responsable

Chaque adhérent à l’association s’engage à respecter la charte, qui consiste en des conditions de production, de transformation et de commercialisation des produits. Ainsi, pour la production sont interdits pour les traitements systématiques et répétitifs, l’utilisation d’hormones ou d’activateurs de croissance, les O.G.M. La majorité de producteurs répondent aussi à un cahier des charges de qualité (AB (agriculture biologique),

Pour la transformation, elle impose le respect de la règlementation sanitaire et interdit tout additif de synthèse.

Enfin, chaque producteur s’engage à accueillir le particulier sur sa ferme, à la faire visiter, et à expliquer son travail.

Ainsi, à partir du vendredi soir chaque semaine, vous pouvez vous rendre sur le site Internet dédié et faire votre marché (votre panier est à valider avant le mercredi soir) . En fonction des semaines, des saisons mais aussi des vacances des producteurs bien entendu, les produits changent.

Mais chaque semaine, vous pouvez trouver le nécessaire en légumes, viandes, farines, épices, boissons, fruits, et mêmes des plats cuisinés ! Et à des prix particulièrement raisonnables. Le vendredi, vous vous rendez ensuite chez le producteur que vous avez sélectionné comme « point de livraison », et vous venez retirer votre panier, non sans avoir taillé la bavette avec ce dernier, qui sera ravi de discuter de son métier avec vous.

La Bretagne est sans doute l’une des régions les plus fournies en initiatives de cette teneur. Que ce soit dans le domaine de la vente directe, de la distribution de paniers bio, de la dynamique alternative aux temples de la consommation industrielle. Ces initiatives restent toutefois parfois trop méconnues du grand public – alors qu’elles connaitraient un développement fulgurant si ce n’était plus le cas.

A ne pas rater si vous habitez dans le secteur !

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les derniers articles

Un délinquant multicarte arrêté pour 12 vols, détention d’armes et stupéfiants à Nantes

Un délinquant récidiviste a été arrêté récemment pour 12 vols commis à l’est de Nantes entre le 25 août...

Chevaux mutilés et tués : ils organisent la résistance

Depuis 2018, des attaques barbares de chevaux ont lieu dans toute la France : yeux arrachés, découpe de l'oreille...

“Eloge de la Force”, Laurent Obertone au micro d’André Bercoff

Eloge de la Force. Le nouveau livre de Laurent Obertone vient de sortir (il nous en avait parlé ici). Il était l'invité d'André Bercoff. Crédit...

Frédéric Rouvillois : La pensée dangereuse et glaçante de Macron

Le professeur de droit public, Frédéric Rouvillois, publie un ouvrage essentiel pour comprendre la pensée profonde d'Emmanuel Macron et de ses soutiens :"liquidation". Macron...

Rennes. Alerte renforcée : quelles nouvelles contraintes sanitaires ?

La situation se complique à Rennes concernant les mesures liées au Covid-19. La ville vient de passer en zone d'alerte renforcée. Avec des implications...

Gilles-William Goldnadel : « Je vis l’immigration comme un drame, comme une invasion. »

Gilles-William Goldnadel : « Je vis l'immigration comme un drame, comme une invasion. » https://www.youtube.com/watch?v=_REVVTRcmEw Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -