Nantes : aux Dervallières à nouveau des coupures d’eau au Building

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

26/10/2017 – 08h45 Nantes (Breizh-Info.com) – Les habitants du Building des Dervallières – cette grande barre construite en 1958-1961, rénovée en 1985 et 2016 ont reçu ces 24 et 25 octobre les courriers qui les avisent d’une remise générale de 150 € sur leurs loyers d’octobre suite aux nombreuses coupures d’eau de cet été. L’affaire est-elle finie et classée ? Non. Les malheurs des habitants continuent. On nous informe que ce 25 octobre ils ont à nouveau connu des coupures d’eau.

Une première coupure a eu lieu cette nuit, les habitants s’en sont aperçus ce matin. Devant leurs récriminations, l’eau a pu être rétablie, quelques minutes seulement avant que ça ne recoupe. Finalement, la réparation a été faite pour de bon dans l’après-midi. Il s’agirait à nouveau de la défaillance d’une vanne. Cependant, les travaux s’avèrent inachevés, « il y a encore une pièce à changer, Nantes Habitat doit la commander, ça prendra un mois encore, et quand elle sera arrivée, ils recouperont l’eau pour une demi-journée », nous informe un locataire.

Par ailleurs, nombre de locataires ont froid et ont constaté cependant que le chauffage n’a pas été mis en route. « Nous avons un chauffage central, au gaz, que Nantes Habitat démarre quand ils le veulent, mais généralement c’est le cas au 15 octobre ». Cependant, jusque là, l’automne était relativement doux quoique un peu humide. On n’oserait croire cependant que les coûts liés aux réparations incessantes de l’immeuble et aux remises accordées sur les loyers seraient rattrapés en retardant le démarrage du chauffage.

LBG

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Université de Nantes : une formation en archéologie contemporaine

Il y a 77 ans, les Alliés débarquaient en Normandie. De moins en moins d'anciens combattants sont là pour relater ce qu'ils ont vécu...

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit le grand orgue dont la...

FC Nantes – FC Lorient : le résumé de la rencontre (0-1)

Ce mercredi, le FC Nantes affrontait le FC Lorient, au Stade Moreau-Defarges de La Baule pour le cinquième match amical des hommes d'Antoine Kombouaré....

Nantes : affaire Steve Maia Caniço – mise en examen du commissaire Chassaing

Il aura fallut deux ans d'enquête pour aboutir à une première mise en examen pour homicide involontaire dans l'affaire du décès de Steve Maia...