Bientôt une cure révolutionnaire contre le vieillissement ?

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

27/10/2017 – 16h45 Baltimore (Breizh-Info.com) – C’est un rêve aussi vieux que l’humanité. L’immortalité, la jeunesse éternelle… Un mythe qui a longtemps paru hors d’atteinte. Mais aujourd’hui, les progrès de la science permettent d’envisager que ces horizons, que l’on pensait à jamais inaccessibles, ne soient finalement pas si éloignés. Aux Etats-Unis, un traitement révolutionnaire qui fonctionne sur des souris va bientôt être testé sur des humains.

Éliminer les cellules zombies

En 2011, une étude scientifique expliquait qu’éliminer les cellules sénescentes – ou cellule zombies – du corps d’une souris réduisait drastiquement les conséquences négatives du vieillissement. Concrètement, éliminer les cellules zombies des souris testées a permis de restaurer la condition physique, la densité de fourrure et la fonction rénale.

Si les bénéfices du traitement s’arrêtaient là, ils seraient déjà révolutionnaires ! Mais le plus excitant reste à venir puisque, dans une étude menée en 2016, ce traitement semble mener à un allongement de la durée de vie des souris traitées.
« En enlevant les cellules sénescentes, on pourrait stimuler la production de nouveaux tissus » affirme à Nature Jennifer Elisseeff, auteur principal et ingénieur biomédical à l’Université Johns Hopkins de Baltimore, au Maryland. « Cela active certains mécanismes de réparation naturels des tissus. »

Forcément, les grandes compagnies du secteur ont décidé de s’intéresser de près à un sujet susceptible de bouleverser l’histoire de l’humanité… et de rapporter des sommes folles !

Le difficile passage aux tests humains

Mais passer de tests sur des souris à des tests sur des humains est doublement complexe.

Premièrement, les autorisations pour de tels tests sont évidemment complexes à obtenir. Un exemple : le vieillissement n’est pas considéré par l’administration américaine comme une maladie en attente de traitement. Et comme c’est cette même administration qui autorise les tests…
Deuxièmement, les compagnies sont également très réticentes à financer ces recherches, encore très expérimentales…
James Kirkland, un des auteurs de l’étude de 2011, raconte à Nature toute sa frustration : « Je perds le sommeil la nuit parce que ces choses sont toujours bonnes chez les souris ou les rats, mais quand on arrive aux gens, on frappe un mur de briques. »

En creux, la communauté scientifique reste partagée. D’un côté ceux qui – comme Nir Barzilai, directeur de l’Institut pour la recherche sur le vieillissement à l’Albert Einstein College of Medicine de New York – estiment que le traitement est « absolument prêt » pour les essais cliniques et même que ces traitements seront disponibles au grand public « dans les prochaines années. »

De l’autre, ceux qui critiquent la complexité de la tâche, arguant que chaque cellule sénescente est particulière et qu’il faudrait une multitude de traitements pour arriver à les détruire toutes.

Le célèbre microbiologiste Leonard Hayflick, cité par Nature, est lui aussi critique : « Les efforts visant à interférer avec le processus de vieillissement se poursuivent depuis que le monde est monde. Et rien n’a jamais pu empêcher ce processus. »

Mais le temps est peut-être venu de révolutionner la médecine…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Gaspard Koenig sur le pass sanitaire. « Le gouvernement a perdu la notion de liberté ! »

Arthur Delaborde reçoit Gaspard Koenig, philosophe, essayiste, romancier, et président du laboratoire d'idées Génération libre qu’il a lancé en...

2 Commentaires

  1. La solution consiste à laisser les vieillards ultra-riches – et Dieu qu’il y en a ! – tester le traitement sur eux-mêmes. Ainsi cela ne coûte rien à la société. Je suis sûr que nombre d’entre eux seront partants. Et le résultat sera édifiant pour tous et pour la Sécu qui pourra envisager un remboursement dans la durée.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Cancer : les neurones du cerveau au service de la tumeur ? [Vidéo]

Le développement des tumeurs cancéreuses pourrait être causé par le transfert de neurones depuis le cerveau à travers la circulation sanguine. Cancer : une important...

Japon. Face au défi démographique, des robots plutôt que l’immigration ! [Vidéo]

Pour faire face au vieillissement de sa population, le Japon mise notamment sur la robotique. Un robot ménager devrait être commercialisé d'ici cinq ans....

Médecine régénérative. Le vieillissement ne serait plus une fatalité ?

« La jeunesse éternelle ». Qui n’a donc jamais prononcé cette formule en guise de vœux restés pieux jusqu’ici ? Seulement voilà, les choses évoluent. Et...

Nantes. Drogue, portables, clés USB… on trouve de tout dans les cellules de la maison d’arrêt

06/10/2015 – 06H30 NANTES (Breizh-info.com) – Le soir du 30 septembre, une dizaine de cellules de la maison d'arrêt de Nantes ont été fouillées, en présence de...