Ploërmel. Défendre la croix implique aussi d’expulser les migrants [Tribune libre]

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Ainsi donc, en tant que bon catholique qui se respecte – ou en tant que simple défenseur de la mémoire et de l’identité européenne, il faudrait se lever en masse pour protester contre la décision du Conseil d’État de retirer une croix catholique à Ploërmel, dans le Morbihan.

Une croix qui orne la statue du Pape Jean-Paul II, statue offerte par un artiste russe à Paul Anselin, alors maire, et à la commune de Ploërmel. Une statue qui horripile les associations de gauche, les fadas de la laïcité (qui ne mouftent pas par contre lorsqu’ils constatent l’augmentation significative du nombre de mosquées en Bretagne), qui ont fini par remporter leur combat mené depuis des années déjà.

Combattre une statue et une croix catholique, dans le coeur d’une Bretagne marquée au fer rouge par la répression menée par les Bleus durant la révolution française, une Bretagne dont chaque commune, chaque route, et presque chaque maison ancienne porte la trace du christianisme. Telle est la bataille remportée, au moins juridiquement, par la gauche et l’extrême gauche (la Libre Pensée en tête). Une bataille remportée dans le coeur de la Bretagne chouanne, presque en toute tranquillité, hormis juridique.

Mais revenons à nos moutons ; #Montretacroix serait devenu le symbole (sur Internet uniquement bien entendu…) de la « résistance catholique » contre la décision du Conseil d’État. Toute les figures de la droite de la droite y vont de leur photo et de ce hashtag, à croire qu’une nouvelle croisade est lancée pour libérer l’Europe des promoteurs de sa destruction identitaire et civilisationnelle !

La réalité est toutefois un petit peu différente : la pétition en ligne n’a recueilli à ce jour que 26 000 signatures, aucune manifestation n’est annoncée pour protester contre cette décision (en Pologne, il y aura déjà des centaines de jeunes autour de la croix à se relayer 24h sur 24) et hormis une agitation sur les réseaux sociaux – qui sont une véritable machine à castrer et à stériliser une population qui ne vit plus que par le virtuel – rien ne se passe.

N’est en effet pas polonais qui veut : « Notre grand compatriote, un grand Européen, est un symbole de l’Europe chrétienne unie. Le diktat du politiquement correct – de la laïcisation de l’Etat – laisse la place libre à des valeurs qui nous sont étrangères culturellement et qui mènent à terroriser la vie quotidienne des Européens » a déclaré Beata Sydlo, Premier ministre de Pologne, en réaction à cette décision.

Désigner l’ennemi, pour mieux mobiliser en masse. C’est ce que la ministre fait en évoquant des valeurs « étrangères culturellement », qui remplacent petit à petit nos racines. C’est ce que sont incapables de faire, ici en Bretagne, mais plus globalement dans tous les pays d’Europe de l’Ouest, ceux qui pourraient éventuellement faire basculer les choses.

Et l’ennemi à désigner aujourd’hui, pour nous, Européens, c’est bien celui qui oeuvre à l’uniformisation du monde, à l’effacement de nos symboles religieux, à l’indifférenciation des sexes, au métissage généralisé, et à la disparition de l’homme blanc. 

Car il ne faut pas défendre (et encore moins au nom de l’universalisme et de la liberté religieuse) uniquement la croix catholique qu’on veut arracher à Ploërmel . Il faut la défendre, bien entendu, mais au nom de la défense des valeurs et des racines de l’Europe. Au nom de ceux qui sont morts, et meurent encore aujourd’hui, des mains d’autres qui veulent imposer leur religion, ici comme ailleurs.

Dans la foulée, il faut aussi aller, en masse, réclamer l’expulsion immédiate des migrants qui arrivent d’Afrique, sans que nos dirigeants comme nos collectivités et nos administrations ne soient décidés à fermer les vannes. Ces derniers doivent rendre compte de leur capitulation et de leurs mauvaises intentions nous concernant.

Rien ne servira demain, de défendre une croix, de porter un chapelet dans une église, sur un continent qui, démographiquement, pourrait ne plus être celui des Européens (mensonge ? Alors contemplez progressivement la mise en minorité des blancs des Etats-Unis).

Notre identité n’est pas négociable. Voici le message qu’il faut adresser fermement aux dirigeants de ce pays. Voici le message qu’il faut également massivement porter auprès d’oreilles attentives, en Pologne, comme en Hongrie, comme en République Tchèque. Des pays dont les habitants s’interrogent chaque jour sur les renoncements identitaires, ethniques qui sont aujourd’hui les nôtres.

Ce n’est pas d’une simple lutte contre l’enlèvement d’une croix catholique au coeur de la Bretagne catholique dont il s’agit.

Mais bien du déclenchement, ici et maintenant, de la colère des Bretons, des Français, des Européens qui refusent de s’effacer, qui ne veulent pas se rendre, et qui entendent bien rester maître chez eux tout en oeuvrant à la construction d’une Europe forte , souveraine, enracinée.

La Croix de Ploërmel ne tombera pas, comme la civilisation européenne ne s’effacera jamais !

Julien Dir

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

10 Commentaires

  1. Bjr à vous
    Nous sommes bien dans un pays catho il m semble ?
    Ou alors j’ai du immigrer sans mon apercevoir mais ;;j’ai beau m pincer pour m réveiller ,rien n’y fait !
    j suis réveillé !
    On crache dans la soupe et ensuite ,lorsqu’il faudra la manger ,elle sera bien amère !
    C pourtant c qui va s passer car les français sont trop individualistes et un jour il faudra bien qu’ils prennent conscience d la vérité qui s joue
    PS :ou trouver https://uploads.disquscdn.com/images/3fb88f021814cb8575a3609f810843e230a6601dab932733429d387563781b1b.jpg cette pétition svp ??

  2. Triste France et français lâches qui laissent des élus enterrer notre civilisation et détruire nos racines ! Soyons certains qu’ils ne le font pas sans contre-partie ! Certains doivent s’enrichir d’une manière ou d’une autre !

  3. Il faudrait distinguer ce mortifère et laïcard problème politique d’avec une réalité inesthétique [ ce n’est pas ce que Zourad Tsereteli a fait de mieux ] .
    Dans notre Monde Celte où la moindre croix est une véritable oeuvre d’art qui émeut l’être et pénètre l’âme, cette croix est d’une laideur injurieuse.
    Fort heureusement la Vallée des Saints et ses sculpteurs perpétuent avec talent la noblesse d’un âge d’or empreint dans notre souffle brittonique.

  4. Défendre la croix implique de défendre ceux des étrangers à qui l’Eglise a accordé le baptème. Le Christianisme est indéfendable, car tous les étrangers doivent quitter notre sol, quelles que soient leurs croyances. Les Chrétiens ne nous en empècheront pas, ou nous devrons les écraser.

  5. Ne dites plus  » Allah Akbar  » , dites  » Montjoie Saint Denis  » ! Et astiquez avec de l’encaustique de saindoux .

  6. Malheureusement pour les Chrétiens et les Bretons, la loi est la loi et elle est formelle. Changer cette loi n’aurait pour conséquence que de légaliser les mosquées et le port de signes islamistes ostentatoires ainsi que de pousser certaines associations a faire légaliser la chariah et la polygamie partout où se trouverait une forte minorité -pour ne pas dire majorité- de scandinaves. Vous voulez que que cette croix reste en place? Je m’étonne que personne n’ait pensé à la solution: rajoutez lui une traverse. En effet la Croix de Lorraine n’est pas seulement le symbole de la Libération de la France, ni celui du gaullisme historique, c’est aussi un emblème héraldique des Rois de… Pologne
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Armorial_des_rois_de_Pologne
    Je doute que quiconque aura le culot de demander la destruction d’une croix de Lorraine, après tout il y a le précédent du monument érigé à Colombey Les Deux Eglises en l’honneur du Général De Gaulle.
    https://media-cdn.tripadvisor.com/media/photo-s/08/d7/f7/ca/memorial-charles-de-gaulle.jpg

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

François : le pape de l’exclusion ? Avec Jean-Pierre Maugendre

Jean-Pierre Maugendre, président de Renaissance Catholique, est avec Guillaume de Thieulloy, l'animateur de l'émission religieuse de TVLibertés "Terres de Mission". Par le motu proprio...

S.O.S Calvaires. Une application désormais disponible, ouverture d’une antenne dans le Vignoble nantais [Vidéo]

L'association S.O.S Calvaires, basée en Anjou, a pour objectif de restaurer ces édifices incontournables nos paysages. Portée par une équipe dynamique, elle a récemment...

Allemagne. Plus de 100 prêtres catholiques défient le Vatican en célébrant des mariages homosexuels

En signe d'opposition avec le Vatican, plus de 100 prêtres catholiques allemands ont décidé de bénir le mariage de couples homosexuels au titre d'une...

Croix et calvaires de Bretagne : une plateforme collaborative et une application pour les recenser [Vidéo]

Les croix et les calvaires de Bretagne, très nombreux, sont aussi très fragiles et menacés de tomber dans l'oubli. Voire d'être détruits. Une plateforme...