Affaire Richard Ferrand. De nouvelles révélations de Médiapart

Richard Ferrand

31/10/2017 – 16H45 Carhaix (Breizh-info.com) –Ce mardi 31 octobre, Médiapart fait de nouvelles révélations sur l’affaire Richard Ferrand, en dévoilant notamment le contenu de l’enquête classée. Le procureur de Brest avait en effet annoncé vendredi 13 octobre 2017 le classement sans suite de l’enquête visant le chef de file des députés LREM, dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne (suite aux révélations du Canard Enchaîné il y a plusieurs mois).

« Les infractions d’abus de confiance et d’escroquerie ne sont pas constituées, faute d’un préjudice avéré », avait précisé le procureur de Brest, Jean-Philippe Récappé, dans un communiqué de presse.

Ce mardi, Mediapart évoque la question non pas judiciaire puisque l’affaire a été classée  mais celle de la moralité , puisque M. Ferrand affirmait ne rien avoir commis d’immoral. Des associations anticorruption (Anticor et le Fricc) réclament de leur côté la saisine d’un juge d’instruction.

Interrogé sur l’achat d’un immeuble par Sandrine Doucen, la compagne du député finistérien, via une SCI avant de le louer auprès des Mutuelles le jour même de la signature, un ancien adjoint de Richard Ferrand explique : « Il y a clairement un problème d’éthique. (…) Compte tenu de mes fonctions, j’aurais dû être a minima informé de ce montage (…), qui ne répond pas à l’idée que je me fais de la mutualité. » .

« Que voit-on au ralenti ? Que Richard Ferrand, s’il n’a pas desservi les intérêts des Mutuelles, s’est occupé en parallèle de ceux de sa compagne, dans un total mélange des genres.» explique Mathilde Mathieu, l’auteur de l’article.

Dans ces révélations en plusieurs parties Médiapart évoque tour à tour le prix de l’investissement immobilier, le choix du conseil d’administration de l’organisme en faveur des locaux, mais aussi les raisons de l’acquisition de ce bien précis ou encore le financement du dossier.

Embed from Getty Images

Le délai de prescription est passé (3 ans au maximum après la cessation des faits, sachant que Richard Ferrand a quitté son poste de directeur général des Mutuelles en 2012) concernant l’ouverture possible d’une enquête judiciaire par le parquet et la saisie d’un juge d’instruction.

Mais, toujours selon Médiapart, « il se pourrait cependant qu’Anticor, association anticorruption agréée par le ministère de la justice, s’accroche à cette piste de la «prise illégale d’intérêts» et porte plainte avec constitution de partie civile devant le doyen des juges d’instruction de Brest, ce qui déclencherait automatiquement la saisine d’un juge indépendant. « On y songe », déclare aujourd’hui son président, Jean-Christophe Picard, « pas satisfait du classement sans suite ».

Et Mediapart de conclure : « Il faut préciser que Le Canard enchaîné a aussi révélé que Sandrine Doucen, comme avocate, a fourni des prestations aux Mutuelles pendant des années, au moins jusqu’à l’été dernier, pour 30 000 euros par an environ. Entre 2001 et 2004, elle a même été embauchée comme directrice des ressources humaines sur un contrat signé par Richard Ferrand. « Je l’ignorais, a déclaré le président des Mutuelles de l’époque, interrogé par les policiers. Je devais être informé de l’embauche des cadres et des chefs de service par le directeur général. Dans le cas présent, je ne l’ai pas été. » Décidément.»

L’affaire Ferrand n’est peut être pas totalement close …

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

4 réponses

  1. Un montage immobilier bien acrobatique http://wp.me/p6EXHi-4CS

    Affaire Ferrand : pourquoi ça cafouille autant ? http://wp.me/p6EXHi-4D8

    Edouard Philippe désigne un juge… de paix http://wp.me/p6EXHi-4Dj

    Richard Ferrand à la manœuvre http://wp.me/p6EXHi-4Dv

    Richard Ferrand est pacsé http://wp.me/p6EXHi-4DP

    Richard Ferrand dans ses œuvres http://wp.me/p6EXHi-4DX

    Le compte n’y est pas http://wp.me/p6EXHi-4E5

    La mauvaise foi de Christophe Castaner http://wp.me/p6EXHi-4Ev

    Aie confiance… http://wp.me/p6EXHi-4EI

    De vieux compagnons de route http://wp.me/p6EXHi-4F1

    Une SCI non sans intérêt http://wp.me/p6EXHi-4Fd

    Un curieux assistant http://wp.me/p6EXHi-4FD

    A propos des mandats de Richard Ferrand http://wp.me/p6EXHi-4Gq

    Les hasards du calendrier http://wp.me/p6EXHi-4Gw

    Richard Ferrand, 2 rue de Kerglas http://wp.me/p6EXHi-4Hh

    Richard Ferrand a (t’il) été entendu (?) http://wp.me/p6EXHi-4Lb

    Quand Richard Ferrand administre la SACA en bon père de famille http://wp.me/p6EXHi-4LT

    Un homme peut en cacher un autre http://wp.me/p6EXHi-4MJ

    Richard Ferrand : un petit cachotier ? http://wp.me/p6EXHi-4Or

    Faites entrer l’accusé http://wp.me/p6EXHi-4OW

    L’affaire Ferrand est-elle classée ? http://wp.me/p6EXHi-4Tp

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS