Les Indiens et la nature : superbe ouvrage illustré de Françoise Perriot

A LA UNE

Les éditions du Rocher publient ce jour un magnifique ouvrage intitulé « Les Indiens et la nature », par Françoise Perriot, qui a notamment voyagé et vécu dans le Montana, là où elle a fait la rencontre avec les Indiens et leur histoire.

Aujourd’hui installée au coeur d’une vallée isolée de la Drôme, elle a écrit cet ouvrage, de 240 pages, qui leur rend hommage.

Présentation de l’éditeur :

Depuis toujours les Indiens et la nature sont deux termes indissociables. Le présent ouvrage témoigne de l’interdépendance entre les humains et leur environnement, leurs liens de parenté et les actions pour les préserver. Dans ce voyage dans le passé et le présent, entre tumulte et recueillement, défaite et reconquête, nous sommes conviés à la re-découverte d’une terre du début du monde avec des personnages sortis tout droit d’un grand mythe que l’on croyait éteint. Le livre instaure la contemplation d’une nature si puissante dans son omniprésence qu’elle force le respect. Les photographies commentées ne sont pas de simples «illustrations » et font plus que de la « présenter »: elles sont un hymne et un plaidoyer pour sa diversité, sa force et sa faiblesse, et pour les hommes aux cultures variées qui en dépendaient et avaient appris à vivre avec elle en harmonie, jusqu’au Cercle de la vie brisé à l’arrivée des étrangers venus de l’Est.
 
Les Indiens sublimaient tant les paysages, que nous sommes en mal d’imaginer qu’il ne s’agisse pas d’un phénomène de réciprocité. La disparition des dernières immensités sauvages laisse répandre l’idée que nous assistons à la fin d’un monde, voire notre propre fin. Conçues comme des documents scientifiques, géographiques et ethnographiques, ou comme des curiosités ou des tableaux artistiques, ces photographies, rares et pour certaines inédites, dépassent l’instant furtif de la prise de vue et l’intention du photographe. Elles nous invitent à diriger notre regard vers l’avenir. Les Indiens ont été combattus, spoliés, humiliés, pour être finalement « protégés » par ceux-là mêmes qui les envahirent. Des parcs pour la nature en danger, des réserves pour les Indiens. Pour les deux, un même surprenant pouvoir de résilience.

« Ce n’est pas dans un esprit religieux mystique, ni même par une adhésion à l’idéologie New Age, ni même par un militantisme écologique acerbe, que je me suis intéressée au thème des relations des Indiens d’Amérique avec la nature. Ce n’est pas non plus parce que je crois qu’ils sont les parangons de l’écologie. C’est tout simplement parce que je vivais dans l’Ouest, et que les relations entre les humains et leur environnement, quelques que soient leurs aires culturelles, m’interpellent. » explique l’auteur.

L’ouvrage est superbement illustré d’images, de cartes, de photos trouvées au gré de ses recherches. La bibliographie utilisée est particulièrement riche, pour un résultat vraiment réussi. Un résultat qui n’est pas un plaidoyer, en faveur des Indiens, mais plutôt un témoignage, une étude de leur relation au monde, à la terre.

Les Indiens et la nature fait partie des beaux livres à posséder dans sa bibliothèque. Et à montrer à ses enfants, au coin du feu, lors des soirées les plus froides de l’hiver.

Les Indiens et la nature – Françoise Perriot – Editions du rocher – 39€

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Articles liés