Rennes. « Tous les mineurs isolés étrangers ont déjà été interpellés à des degrés divers.»

agression

06/11/2017 – 07H45 Rennes (Breizh-info.com) – « Tous les mineurs isolés étrangers ont déjà été interpellés à des degrés divers.». Ces propos n’émanent pas d’un militant politique engagé, mais de Patrick Chaudet,  directeur de la sécurité publique en Ille-et-Vilaine.

Étant donné qu’il est impossible de recenser tous les individus entrés illégalement et actuellement présents sur le territoire, il est impossible de dire qu’ils ont déjà tous été interpellés, on en convient.  Il y en aurait en réalité entre 100 et 150 sur 440 mineurs recensés par le département.

Pour qu’un haut responsable se laisse aller à de telles confidences, la situation doit être plus que préoccupante – ce que nous ne pouvons que confirmer au vu des nombreuses et quotidiennes informations que nous recevons faisant état d’un nombre de plus en plus important de ces individus qui multiplient agressions, vols, cambriolages, en toute impunité ou presque. En effet, si certains sont arrêtés et écroués, il s’agit d’une minorité eu égard au nombre de ceux qui  violent la loi et défient ouvertement les autorités.

Mais ce n’est pas tout. Dans Le Mensuel de Rennes du mois d’octobre, Patrick Chaudet, à nouveau interviewé, explique en parlant de ces mineurs isolés étrangers qui seraient une centaine selon lui à Rennes  :

« Les jeunes auxquels la police rennaise a affaire viennent pour vivre de la délinquance. Ils refusent l’aide du conseil départemental. Ils ne restent pas dans les foyers (…) de temps en temps, ils profitent de nuits d’hôtels ou de bons pour manger (…) la voie royale pour eux, est de séduire une jeune femme, de lui faire un enfant, et d’habiter chez elle. Ces jeunes sont très souvent violents (…) Ils ne respectent ni la police, ni la justice ».

Et le directeur de la sécurité publique de confirmer ce que nos journalistes écrivent depuis plusieurs années, concernant les méthodes employées par ces délinquants, concernant leur proportion sur la délinquance globale à Rennes, ou encore sur leurs origines. Et de sonner l’alarme : « c’est un mouvement d’ampleur qui se développe ».

Enfin, M. Chaudet met le doigt où ça fait mal en évoquant l’inadaptation de la loi face à cette situation. :« S’ils ont moins de 13 ans, nous pouvons les entendre mais ils ne sont pas poursuivis. Nous ne pouvons rien faire (…) Entre 13 et 16 ans le tribunal peut les juger mais la peine de prison est exceptionnelle. Mais ici les jeunes ont souvent plus de 16 ans. On a eu des adultes de 29 ans qui prétendaient en avoir 17 ! » Et malgré la cinquantaine d’incarcérés, aucune reconduite à la frontière n’est envisagée : « C’est très compliqué (…) les autorités marocaines ne répondent que tardivement (…) il faudrait faire évoluer la loi française ». Il y a urgence, en effet.

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

  • Kikounache

    C’est très simple : si tous les mineurs étrangers ont « déjà été interpellés à des degrés divers », c’est qu’ils savent qu’en France ils peuvent faire n’importe quoi en toute impunité… Nos dirigeants sont responsables (depuis quarante ans !) de cette situation en laissant la « vermine » envahir notre pays. La délinquance va donc s’accélérer et l’insécurité avec… Et, sans pouvoir mettre fin à cette gabegie, les forces de l’ordre, débordées et non soutenues par leur hiérarchie, déclarent forfait. Que reste-t-il au citoyen pour assurer sa propre sécurité, celle des siens et de ses biens ?… Vous connaissez la réponse : elle est clairement exposée au début de notre hymne national !