Nantes : encore un squat dans la maison d’une retraitée

A LA UNE

13/11/2017 – 11H00 Nantes (Breizh-info.com) –L’installation de squats chez des retraités à Nantes semble devenir une nouvelle mode locale de l’ultra gauche, après les vandalismes divers – qui ont touché encore dernièrement la caserne de pompiers et une banque près de l’église St Clément – et les émeutes pendant les manifestations.

Une nouvelle affaire se fait jour à Nantes sud. Fin octobre, une association s’occupant de majeurs sous tutelle avait découvert que la porte du garage de la maison d’une personne âgée, actuellement en maison de retraite, avait été forcée.

Ces jours-ci l’association a fait intervenir un serrurier à l’adresse, rue de la Gilarderie, au sud de Nantes près des Bourdonnieres. Surprise : les locaux étaient barricadés avec un escabeau et occupés.

Lors de son intervention la police a interpellé 6 squatteurs de 22 à 31 ans. Ceux-ci ont affirmé qu’ils n’ont rien à voir avec l’effraction. Ils ont donc été libérés sans poursuites, libres de recommencer ailleurs.

La rue de la Gilarderie est bien connue de l’ultra-gauche : c’est là que 54 migrants – tous des jeunes hommes en majorité africains – occupent des maisons qui appartiennent à RTE, ravitaillés et protégés par l’ultra-gauche immigrationiste. Ils ont obtenu mi-octobre d’y passer l’hiver, pour raisons humanitaires, bien qu’ils soient tous clandestins et sans ressources connues. Une fois de plus le droit a reculé.

LM

Photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Articles liés