La liste noire des médicaments à proscrire selon UFC que choisir

A LA UNE

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

15/11/2017 – 06H00 Paris (Breizh-info.com) – La moitié des médicaments sans ordonnance serait à proscrire. Telles sont les conclusions tirées par le magazine 60 millions de consommateurs après avoir passé au crible une liste de ces médicaments prisés des Français, mais non remboursés.

Sur 62 médicaments « passés au crible » sous le contrôle du professeur Jean-Paul Giroud, pharmacologue clinicien reconnu, membre de l’Académie de médecine, et Hélène Berthelot, pharmacienne, seuls 21 % d’entre eux, 13 donc, comme Vicks Vaporub, Imodiumcaps, Gaviscon menthe, Forlax 10 G, Maalox sans sucre, sont « à privilégier »« Ils ont un rapport bénéfice/risque favorable », précise la publication dans un hors-série qui précise aussi que la durée d’utilisation doit de toute façon être courte.

Parmi les médicaments nocifs, on retrouve Actifed Rhume, DoliRhume, Nurofen Rhume qui contiennent un vasoconstricteur (nez bouché), un antihistaminique (nez qui coule) et du paracétamol ou de l’ibuprofène (mal de tête). Ils présentent un risque de surdosage mais également des effets indésirables graves possibles (accidents cardiovasculaires, neurologiques, vertiges…)

Au rang des aberrations, les pseudoéphédrines, des décongestionnants pouvant engendrer AVC ou accidents cardio-vasculaires… Ces médicaments à ingérer sont en vente libre, et ce alors même que la même molécule, trente fois moins puissante, administrée par voie nasale, ne se délivre que sur ordonnance.

60 millions de consommateurs a également fait une catégorie de médicaments à prendre “faute de mieux”. Ceux-ci n’ont pas montré une efficacité significative mais ont eu le mérite de ne pas engendrer d’effets secondaires indésirables.

La liste des médicaments à proscrire :

Rhume. Actifed Rhume, Actifed Rhume Jour & Nuit, Dolirhume Paracétamol et Pseudoéphédrine, Nurofen Rhume, Rhinadvil Rhume ibuprofène/pseudoéphédrine, HumexLib paracétamol chlorphénamine.

Toux. Bronchokod sans sucre toux grasse adultes, Exomuc toux grasse orange, Fluimucil expectorant sans sucre orange, Humex toux sèche oxomémazine sans sucre, Mucomyst toux grasse orange, Toplexil sans sucre.

Mal de gorge. Angi-spray mal de gorge, Colludol, Drill, Drill miel rosat, Hexaspray, Humex mal de gorge lidocaïne-benzalkonium, Strefen sans sucre, Strepsils lidocaïne, Strepsils miel citron.

Etat grippal. Actifed états grippaux, Doli état grippal, Fervex état grippal.

Diarrhée. Ercéfuryl.

Constipation. Dulcolax, Pursennide.

Photo : Pixabay (cc)
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19, tyrannie sanitaire. Bientôt tous pucés ? [L’Agora]

3 parlementaires du Sénat ont rédigé un rapport dans le cadre de la délégation à la prospective intitulé :...

Damocles lance une pétition pour supprimer les subventions à la presse

Damocles - dont nous avions interrogé le fondateur, Samuel Lafont - lance une pétition pour supprimer les subventions à...

1 COMMENTAIRE

  1. Ces médicaments ne devraient pas être  »en vente »..
    Les laboratoires et les pharmaciens ne pensent qu’à s’enrichir: tant pis pour la santé des  »patients »!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Covid : l’appauvrissement global

Le rapport annuel de l’Organisation Internationale du Travail évoque des dizaines de millions de victimes économiques après la crise sanitaire. En dépit de leurs échecs,...

Des réseaux académiques européens appellent à lever les obstacles au transfert des données de santé

Selon un nouveau rapport des réseaux académiques européens, les problèmes juridiques entravent le partage des données de santé avec des chercheurs en dehors de l’UE/Espace économique européen (EEE). Les auteurs appellent à...

Contre l’obsolescence programmée des médicaments, par le Professeur Raoult

Contre l'obsolescence programmée des médicaments, par le Professeur Raoult https://www.youtube.com/watch?v=4U0wDOU-R5o Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention...

Covid-19. Didier Raoult : « Personne ne sait ce qui arrêtera le virus »

Didier Raoult : « Personne ne sait ce qui arrêtera le virus ». Didier Raoult est directeur de l'Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection à Marseille. Il...