31/01/2018 – 06h00 Cardiff (Breizh-Info.com) –C’est ce samedi que débute une nouvelle édition du Tournoi des 6 nations de rugby, tournoi majeur au niveau mondial qui donne lieu chaque année à des matchs de très haut niveau entre les 6 nations majeures d’Europe. Concédons que titrer sur le renouveau de l’Écosse ou sur la domination irlandaise c’est déjà s’engager dans des pronostics, mais nous assumons totalement. Présentation du tournoi et des matchs à venir.

Outre Manche, ce sont l’Irlande et l’Angleterre (43% et 40%) qui sont favoris, devant l’Ecosse (9%), le Pays de Galles (6%) la France et l’Italie fermant la marche avec 1%. Les six dernières années ont vu trois doublés consécutifs, avec le Pays de Galles (2012-2013), puis l’Irlande, puis l’Angleterre en 2016 et 2017.

Le coup d’envoi du tournoi sera donné samedi à 15h15 à Cardiff, au Millenium, avec le choc entre le Pays de Galles et l’Écosse. C’est là que l’on va pouvoir juger du réveil, ou pas, du XV du Chardon, qui semble sur la bonne voie cette année, à un an et demi de la Coupe du Monde au Japon. Un réveil qui pourrait se compliquer toutefois cette année car trois déplacements et deux matchs à domicile (France et Angleterre). Mais si l’équipe nationale est à l’image des performances d’Édimbourg et de Glasgow en Pro 14 et en Coupe d’Europe, il y a de quoi y croire, d’autant plus qu’il faut rajouter Laidlaw et Gray dans l’effectif, au milieu des Hogg, Russell, Jones …

Du côté gallois, il faudra faire sans Jonathan Davies, Taulupe Faletau, Dan Biggar, Rhys Priestland, Liam Williams, Sam Warburton, Rhys Webb, Jake Ball, Dan Lydiate et George North, autant dire que c’est une équipe décimée qui entame cette campagne…de quoi donner de gros espoirs aux écossais, qui toutefois sont eux aussi décimés chez les avants avec les absences de Ross Ford, Fraser Brown, Zander Fagerson, Darryl Marfo, Allan Dell et Al Dickinson.

Pronostic : victoire de l’Ecosse, avec le bonus offensif (il faut 4 essais marqués pour l’obtenir). Bonus défensif des Gallois (moins de 7 points d’écart).

Dans la foulée, c’est la France qui reçoit l’Irlande, à 17h45 au Stade de France.

L’équipe de France ne sait absolument pas où elle en est. Elle patauge depuis des années, victime d’un championnat où les talents nationaux sont bridés en raison de l’armada de joueurs étrangers qui occupent certains postes clés. Elle peine à trouver un style de jeu qui lui convient, et elle ne semble pas en mesure de relever la tête pour cette compétition, y compris sous « l’effet » Jacques Brunel. Les journalistes sportifs français spécialistes du rugby – qui décidément ne regardent pas ou peu ce qui se fait Outre-Manche – on l’impression que la qualification pour les quarts de finale de la Coupe d’Europe de nombreuses équipes est une preuve que le rugby français va bien…madame la Marquise.

Des blessés de taille sont également à compter pour ce premier match, comme Wesley Fofana, Brice Dulin, Morgan Parra, Camille Lopez et Alivereti Raka, puisque trucage oblige, ce dernier pourra jouer pour la France lorsqu’il sera remis de sa blessure, l’hémisphère Sud perdant un nouveau talent sur l’autel de l’argent.

Les Irlandais de leur côté ont la chance de recevoir trois fois (déplacement en Angleterre et en France), et de pouvoir bien se lancer en cas de victoire à l’extérieur. En Pro 14 comme en coupe d’Europe, les provinces du Leinster, et en retrait du Munster et du Connacht font très bonne impression, tandis que l’Ulster peine un peu plus (l’absence de Paddy Jackson et le départ de Pienaar se font sentir). Parmi les absents, Sean O’Brien, Garry Ringrose, Jared Payne et  Rhys Ruddock blessés,  Tadhg Beirne et Simon Zebo, laissés à l’écart par le sélectionneur, en raison du fait qu’ils jouent, ou prévoient de jouer hors d’Irlande. Sur l’île verte, on protège ses joueurs et sa jeunesse !

Cela n’enlève rien à une équipe qui, sur le papier, fait peur. On ne voit pas comment elle ne pourrait pas broyer la France ce samedi.

Pronostic : victoire de l’Irlande, bonus offensif.

Pour conclure cette première journée, l’Italie reçoit l’Angleterre, dimanche, à 16h à Rome. Les italiens qui ont remporté simplement un match sur leur onze derniers matchs, mais qui présentent des signes de meilleure santé, en club tout du moins. Santé relative toutefois, donc difficile de savoir ce que donnera cette équipe, qui est toutefois accrocheuse. Dans l’inconnu donc, face à un solide XV de la rose qui se déplacera trois fois et qui fait toutefois face à un nombre important de blessures :

Henry Slade, Kyle Sinckler, Jack Nowell, Chris Robshaw et Mike Brown, Billy Vunipola et Nathan Hughes ne pourront pas jouer ce premier match.

Les Anglais qui doutent actuellement du fait de leurs mauvaises performances dans les coupes d’Europe, bien que la sélection nationale n’ait plus perdu depuis le match contre l’Irlande en clôture du tournoi l’an passé.

Pronostic : victoire de l’Angleterre avec bonus offensif.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine