Défait à Biarritz (46-25) le RC Vannes aura chaud aux fesses jusqu’au bout

A LA UNE

Depuis jeudi se déroulait la 25ème journée de Pro D2 de rugby. Et pour cette journée, les amateurs de paris sportifs raisonnables ont du être comblés, puisqu’il n y a eu que des victoires à domicile, dont celle de Biarritz face au RC Vannes (46-25).

Une défaite qui va obliger les Bretons à cravacher jusqu’à la fin de saison, à commencer par vendredi prochain lors de la réception de Mont de Marsan, dauphin de Perpignan.

Une défaite méritée, vu la domination de Biarritz, mais dans laquelle il y aura du positif à retenir. L’engagement de jeunes joueurs, une mentalité de combattants, du répondant sur les impacts. C’est essentiellement le banc de Biarritz qui aura fait la différence, et donc la fraicheur physique.

Fiche technique : Biarritz   46 – Vannes   25

Lieu Biarritz (stade Aguilera). Arbitre M. Guatelli. Spectateurs 4 950. Mi-temps 19–17.

Biarritz 6 essais Bernard (9e), Leatigaga (26e), Chambord (39e), M. Lucu (44e), Tawalo (73e, 79e) ; 5 transformations Bernard (9e, 26e, 44e), M. Lucu (73e, 79e) ; 2 pénalités Bernard (52e, 69e)

L’équipe Hamdaoui – Delai, Dachary, Gimenez, X. Lucu (Tawalo 33e) – (o) Bernard (Burton 71e), (m) M. Lucu – Placines (cap) (Soqeta 52e), Manu, De Coninck – Singer, Bastien (Nabou 61e) – Leatigaga (Giudicelli 64e), Chambord (Levi 52e), Synaeghel (Lourdelet 64e).

Vannes 3 essais Radrodro (19e, 77e), Bly (22e) ; 2 transformations Hilsenbeck (19e, 22e) ; 2 pénalités Hilsenbeck (36e, 55e)

L’équipe Le Bourhis (Duplenne 64e) – Gougeon, Mourot (Bouthier 48e), Burgaud, Bly – (o) Hilsenbeck, (m) Menzel (Ollion 68e) – De Bruin (Abiven 52e), Radrodro, Picault – Lagioiosa (cap) (Picquette 58e), Jones – Tafili (Kite 45e), Blanchard, Ishchenko (Fry 49e–71e).

Dans les autres rencontres, on a assisté à la remontée, toujours aussi exceptionnelle, de l’équipe de Carcassonne : une victoire 40 à 14 contre Aurillac, et voici l’équipe 14ème du classement, non relégable, devant Dax et Narbonne.

Il faut vraiment souligner l’état d’esprit de cette équipe, qui talonne désormais le RC Vannes, et qui n’a rien lâché depuis des mois alors qu’elle errait distancée dans les méandres du classement de Pro D2. Elle mérite de s’en sortir, c’est une certitude.

Derrière, le match Dax Carcassonne de la semaine prochaine est à ne pas manquer, tandis que Narbonne semble définitivement condamné,  avec 13 points de retard sur Carcassonne et 5 matchs à jouer.

Dans le haut du tableau, Perpignan se maintient en tête malgré une lourde défaite à Nervers, 34 à 9. Nevers qui prouve sa solidité à domicile. Suivent Mont de Marsan, vainqueur de Montauban au terme d’un match à oublier, puis Montauban dans une mauvaise passe, puis Grenoble, Biarritz, Béziers et Bayonne qui ont lancé le sprint en vue des playoffs pour espérer monter en Top14.

La route est encore longue

On vous propose ci-dessous le calendrier de la fin de saison , pour pouvoir vous faire une idée du combat qui attend les équipes à 5 journées de la fin

26e journée (8-11 mars)

Aurillac – Massy
Bayonne – Nevers
Colomiers – Grenoble
Dax – Carcassonne
Montauban – Angoulême
Narbonne – Béziers
Perpignan – Biarritz
Vannes – Mont-de-Marsan

27e journée (15-18 mars)

Angoulême -Bayonne
Béziers – Montauban
Biarritz – Aurillac
Carcassonne – Narbonne
Massy – Perpignan
Mont-de-Marsan – Grenoble
Nevers – Dax
Vannes – Colomiers

28e journée (24-27 mars)

Aurillac – Vannes
Bayonne – Mont-de-Marsan
Colomiers – Biarritz
Dax – Béziers
Grenoble – Carcassonne
Montauban – Massy
Narbonne – Nevers
Perpignan – Angoulême

29e journée (5-8 avril)

Bayonne – Colomiers
Carcassonne – Béziers
Grenoble – Aurillac
Massy – Biarritz
Mont-de-Marsan – Perpignan
Montauban – Dax
Nevers – Angoulême
Vannes – Narbonne

30e journée (13 avril)

Angoulême – Grenoble
Aurillac – Mont-de-Marsan
Béziers – Nevers
Biarritz – Montauban
Colomiers – Massy
Dax – Vannes
Narbonne – Bayonne
Perpignan – Carcassonne

Dans la foulée se dérouleront donc les barrages, entre le 3ème et le 6ème et entre le 4ème et le 5ème, les mieux classés recevant.(20 et 22 avril)

Puis les deux vainqueurs joueront à l’extérieur en demi finale, chez le 1er et le second (27 au 29 avril)

Puis la finale de Pro D2 se déroulera le 6 mai.

Et puisqu’ils n’y en a pas encore assez, le vainqueur montera en Top14, tandis que le second, comme si il n avait pas assez prouvé sa valeur, devra affronter, à domicile, l’avant dernier de Top14, entre le 11 et le 13 mai.

Assez désolant toutefois, car toute une saison réussie, de la première à la 30ème journée, peut être réduite à néant avec une défaite en finale suivie d’une défaite en barrages contre une équipe de Top 14 qui aura elle, passé sa saison à perdre contre les gros.

Pas sûr que cette réforme tienne très longtemps, même si elle a vocation à favoriser une certaine stabilité en première division.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Un collectif mobilisé pour la réhabilitation d’une ancienne voie ferrée dans le pays de Retz

Entre Paimboeuf et Saint Hilaire de Chaléons, 28 kilomètres de voie désaffectées depuis 1998. Des riverains et d'anciens cheminots...

Ospital Dinan : 6 goprad digarget dre ziouer a bas yec’hed

D'al lun 20 a viz gwengolo e ospital Dinan e voe galvet 11 goprad (war 1446) rak n'o doa...

Articles liés