Il existe de multiples associations et ONG qui permettent aux Français de parrainer des enfants à travers le monde pour leur venir en aide, dans leur scolarité, leur éducation …

Parmi elles, l’association France Parrainages, association d’aide à l’enfance. Nous avons interrogé Jean-Marc Brunet, directeur de l’association, à qui nous avons demandé une présentation de l’association, mais aussi pourquoi il semblait aussi difficile, pour une famille qui le souhaite, de pouvoir parrainer un enfant en Europe ou en France.

En effet, il suffit de parcourir les sites des principales associations pour se rendre compte que les parrainages sont essentiellement axés vers les autres continents, quand bien même en Europe aussi, des enfants aimeraient sans aucun doute bénéficier d’un coup de pouce humanitaire et éducatif.

Entretien.

Breizh-info.com : Pouvez-vous présenter France Parrainages ?

Jean-Marc Brunet : France Parrainages est une association de loi de 1901 et fondée en 1947 après la seconde guerre mondiale. À l’origine, le Centre Français de Protection de l’Enfance (dont est issu France Parrainages) permettait aux orphelins de guerre français de bénéficier d’un soutien financier, grâce au parrainage de familles canadiennes, suédoises, néo-zélandaises et américaines. Depuis sa création, l’association a soutenu et accompagné plus de 100 000 enfants démunis ou isolés en France et dans le monde.

Dans le monde, l’association agit dans 16 pays du monde, par le biais du parrainage d’enfants et de programmes de développement humanitaire (construction d’écoles, hébergements…). Grâce à des partenaires locaux qui ont une parfaite connaissance des besoins des populations et du tissu socio-économique local, nous agissons aussi bien dans les domaines de l’éducation, de l’insertion socio-professionnelle ou encore dans l’accès aux besoins vitaux.

Sur le territoire national, France Parrainages agit depuis 1960 pour accompagner les enfants issus de familles fragilisées ou confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance, via le parrainage de proximité. Ce moyen d’aide à l’enfance permet à un adulte ou un couple bénévole d’offrir un soutien affectif et éducatif à un enfant isolé ou fragilisé. Les équipes de l’association assurent un accompagnement personnalisé aux parrains et leur apportent écoute et conseils.

Embed from Getty Images

Breizh-info.com : Je suis un citoyen français, je veux parrainer un petit enfant en Europe. Comment est-ce que je peux m’y prendre ?

Jean-Marc Brunet : Pour parrainer un enfant en Europe, il vous suffit de vous rendre sur notre site internet (www.france-parrainages.org) et dans l’onglet « Découvrez les pays à parrainer ». Vous pourrez alors choisir de parrainer un enfant en Roumanie, seul pays d’Europe dans lequel l’association France Parrainages est présente.

Les personnes qui souhaiteraient obtenir plus d’informations avant de devenir parrain peuvent également demander une brochure de parrainage, contenant toutes les informations nécessaires. Ils pourront ensuite faire parvenir le bulletin de parrainage au siège social de l’association en précisant le genre de l’enfant et le pays dans lequel ils souhaitent parrainer. France Parrainages est également présente dans 15 autres pays sur trois continents (Afrique, Asie, Amérique du Sud).

Breizh-info.com :  En parcourant les sites de différentes associations, il semble vraiment difficile de trouver des parrainages dans d’autres pays d’Europe qu’en Roumanie, comme c’est le cas pour la votre. Comment l’expliquez-vous, sachant qu’il y a aussi en Europe sans aucun doute des enfants qui auraient besoin d’aide ? Comment l’expliquez-vous, sachant qu’il y a aussi en Europe sans aucun doute des enfants qui auraient besoin d’aide ?

Jean-Marc Brunet : Concernant France Parrainages, nos actions ont débuté en Roumanie grâce à l’impulsion d’un membre du conseil d’administration, qui a décidé d’y développer des partenariats pour aider les enfants et leur famille, durement touchés par la pauvreté. Ce pays reste, pour ce qui nous concerne, une part infime dans nos parrainages.

L’absence d’organisations proposant des parrainages en Roumanie et dans le reste de l’Europe est certainement liée à l’effondrement du communisme dans les années 90, sachant que le parrainage international est bien plus ancien (1950 pour France Parrainages), tout comme le soutien des pays occidentaux aux pays du Sud.

Breizh-info.com : Et si je souhaite parrainer et aider un enfant défavorisé en France ?

Jean-Marc Brunet : Les personnes souhaitant parrainer et aider un enfant en France peuvent être célibataire ou en couple, avec ou sans enfant, actif ou retraité. La seule condition est d’avoir envie de partager du temps avec un enfant ou un jeune habitant près de chez soi, afin de lui offrir un soutien affectif et éducatif.

Breizh-info.com : Concrètement, comment se déroule un processus de parrainage, puis une fois validé, quels sont les devoirs du parrain, et sa relation avec son parrainé ?

Jean-Marc Brunet : Pour parrainer un enfant dans le monde, le parrain choisit la formule de parrainage qui lui convient, en fonction du montant qu’il peut donner tous les mois et de la relation qu’il souhaite avoir avec son filleul. Ainsi, France Parrainages propose trois formules de parrainage :

  • Le parrainage d’un enfant pour 29 euros/mois : Le parrain permet à un enfant d’aller à l’école et d’avoir accès à ses besoins vitaux. Il peut également tisser un lien fort avec son filleul grâce aux échanges de courriers et visites sur place.
  • Le parrainage d’un enfant et de sa communauté pour 39 euros/mois : En plus du parrainage d’un enfant, le parrain soutient les besoins des autres enfants de sa famille ou sa communauté. Il tisse également un lien par le biais de courriers et de visites sur place.
  • Le parrainage d’une école et ses élèves pour 15 euros/mois : Le parrain finance la scolarité des enfants de l’école choisie et reçoit des nouvelles régulières des équipes locales sur la scolarité de ses filleuls.

Une fois que le parrain a choisi sa formule de parrainage, il procède au paiement, par CB ou prélèvement. Il peut ensuite commencer sa relation de parrainage avec son ou ses filleuls.

Le parrain est libre de correspondre avec l’enfant à son rythme. Il recevra dans tous les cas des nouvelles régulières de l’enfant : bulletins scolaires, lettres, photos, dessins…

France Parrainages encourage également les parrains à partir à la rencontre de leur filleul. Les équipes de l’association sont présentes pour aider à organiser le séjour afin de s’assurer de la présence du filleul et des partenaires locaux.

Concernant le parrainage de proximité en France, il faut tout d’abord s’inscrire à une réunion d’information inscription par téléphone ou sur le site internet) au sein d’une de nos antennes régionales (Ille-et-Vilaine, Nord, Picardie et Île-de-France) ou d’une de nos associations partenaires dans le reste de la France. Le futur parrain pourra alors rencontrer les équipes de France Parrainages afin d’échanger sur le souhait de parrainer un enfant ou un jeune.

Après plusieurs entretiens et vérification du casier judiciaire, le futur parrain fait la connaissance d’un enfant ou d’un jeune présenté par France Parrainages. Si la rencontre se déroule bien et que l’envie est partagée, ils conviennent d’un calendrier de rencontres et de leur fréquence. Tout au long du parrainage, les équipes de France Parrainages assurent un accompagnement personnalisé et apportent conseils et écoute.

Les devoirs du parrain sont essentiellement de pouvoir dégager du temps et d’être à l’écoute de son filleul. Il doit pouvoir être disponible pour passer du temps avec un enfant, en vue d’entretenir avec lui une relation affective basée sur la confiance et le partage.

Breizh-info.com : Quels sont les pays dans lesquels vous avez le plus de parrains et de parrainés à l’international ? Pourquoi ?

Jean-Marc Brunet : Les pays dans lesquels France Parrainages soutient le plus d’enfants grâce au parrainage sont l’Inde, Madagascar, la Tanzanie et le Pérou.

Le nombre d’enfants parrainés au sein de ces pays, qui totalisent plus de 5000 parrainages, peut s’expliquer par diverses raisons :

  • Ils font partie des premiers pays dans lesquels l’association a choisi de développer les parrainages internationaux dans les années 60,
  • Ce sont des pays particulièrement pauvres où les besoins sont énormes en termes d’aide humanitaire et de soutien à l’éducation,
  • Ce sont des pays subissant régulièrement des catastrophes naturelles, des violences urbaines et des épidémies de maladies infectieuses,
  • Ces pays ont également été mis en avant par nos équipes en charge des parrainages pour la qualité des échanges entre les parrains et leur filleul, garantissant un lien affectif durable entre eux.

Breizh-info.com : Comment sont utilisés les dons ?

France Parrainages fait partie des rares associations à consacrer près de 85% de ses fonds aux missions sociales (84% exactement en 2016 et 16% de frais de fonctionnement et de recherche de fonds).

En plus du contrôle et de la certification de nos comptes, nous sommes labellisés « Don en Confiance » depuis 22 ans. Ainsi, nous garantissons à nos donateurs rigueur et transparence dans l’utilisation des dons qu’ils nous confient. Ce label « Don en Confiance » atteste que nous respectons les règles déontologiques et éthiques définies par le Don en confiance et que nous sommes soumis à un contrôle continu de conformité. Les règles déontologiques établies par le Don en confiance concernent :

  • Le respect du donateur par la prise en compte de sa volonté exprimée lors de son don.
  • La transparence de l’association concernant ses actions, sa situation financière et l’utilisation des dons.
  • La recherche d’efficacité : l’association doit mobiliser au mieux les moyens qui lui sont confiés afin d’atteindre son objectif.
  • La probité et le désintéressement : l’association conduit ses activités avec honnêteté et s’interdit de tirer un avantage financier de son activité et évite tout conflit d’intérêt.

Propos recueillis par Yann Vallerie

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine