La Roche-aux-Fées, entre solstices et amours celtiques

A LA UNE

Elle fait partie de ces lieux qui ont contribué à forger l’âme mystérieuse de la Bretagne. Mais que cache donc la Roche-aux-Fées et ses légendes celtiques ?

Solstice d’hiver

Lieu magique ne serait-ce que par son nom, la Roche-aux-Fées est un dolmen aux allures d’allée couverte. Situé sur la commune d’Essé, dans le sud-est de l’Ille-et-Vilaine, ces pierres à l’étrange disposition sont classées comme monument historique.

Mais l’endroit, ne se contentant pas d’être le plus grand dolmen de l’Hexagone, offre à ses visiteurs un étrange spectacle chaque 21 décembre. C’est donc à l’occasion du solstice d’hiver que l’on peut observer le soleil se lever dans le droit alignement des pierres mégalithiques.

Une construction mystérieuse

Cette disposition bien particulière de pierres de plusieurs dizaines de tonnes daterait du néolithique, soit quelques 2 000 années avant notre ère. En termes de dimensions, l’allée couverte s’étend sur 19,50 mètres de long, 6 mètres de large et 4 mètres de haut.

Selon les spécialistes du site, les pierres utilisées pour cet alignement ont été collectées dans un rayon de plusieurs kilomètres. De quoi questionner sur leur transport et alimenter encore davantage le mythe des lieux.

La légende affirme que ce seraient Viviane et ses fées constructrices qui auraient mis en forme ce magnifique dolmen. Une construction qui aurait, toujours selon le mythe, été réalisée en une seule nuit !

Amours celtiques

L’allée se compose de quarante-et-un blocs, formant ainsi quatre chambres dont personne jusqu’à présent n’a trouvé la signification. Par ailleurs, une autre légende est, quant à elle, bien identifiée. Et ne manque pas d’attirer de nombreux couples encore aujourd’hui. Car la Roche-aux-Fées est aussi un excellent moyen de présager de l’avenir pour les amoureux.

Afin de juger de la pérennité d’une idylle, le garçon et la fille doivent effectuer le tour de la Roche-aux-fées, chacun dans un sens différent. Le tout en comptant les pierres. L’avenir s’annoncera alors sous les meilleurs cieux, à condition qu’ils trouvent le même nombre de pierres !

En couple, en famille ou en solitaire, voilà en tout cas une belle idée de balade. Un succès qui ne se dément pas puisque près de 35 000 personnes se rendent à la Roche-aux-Fées chaque année.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/JdelGrau)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Un collectif mobilisé pour la réhabilitation d’une ancienne voie ferrée dans le pays de Retz

Entre Paimboeuf et Saint Hilaire de Chaléons, 28 kilomètres de voie désaffectées depuis 1998. Des riverains et d'anciens cheminots...

Ospital Dinan : 6 goprad digarget dre ziouer a bas yec’hed

D'al lun 20 a viz gwengolo e ospital Dinan e voe galvet 11 goprad (war 1446) rak n'o doa...

Articles liés