Le terrorisme islamiste menace toujours l’Europe

zawahiri_europe

Le terrorisme islamiste menace toujours l’Europe.En effet, selon le directeur du département antiterrorisme à Europol, Manuel Navarrete « la menace du terrorisme en Europe n’a pas diminué et perdure ».

« En Europe, nous continuons d’être très vigilants. La menace est importante et prend diverses formes. Nous parlons de plus de 20 incidents en 2017, d’attaques très réfléchies, comme à Barcelone ou Manchester, à d’autres moins préparées », a affirmé Manuel Navarrete,  des propos rapportés sur le média Euractiv.

Pour l’année 2017, 980 arrestations liées au terrorisme islamiste ont été comptabilisées en Europe (1000 en 2016), tandis qu’Europol n’a pas encore présenté son rapport annuel.

Le nombre de victimes du terrorisme islamiste est par ailleurs passé de 135 à 68.

Al Quaïda n’est pas mort

Parmi les groupes qui ciblent notre continent, l’État islamique bien entendu, même s’il est en perte de vitesse, mais aussi Al Quaïda qu’on aurait trop souvent tendance à oublier.

Ces deux groupes, selon M. Navarrete, communiquent sans pour autant être directement liés, et emploient des méthodes différentes (terreur et ultra communication d’un côté, recherche d’une efficacité et du nombre de victimes maximale de l’autre)

Les loups solitaires se revendiquant de l’islam inquiètent également les autorités de surveillance.

La menace est d’autant plus réelle que les frontières de l’Europe semblent très mal contrôlées, notamment en raison de la politique d’ouverture aux migrants menée par l’Europe de l’Ouest.

Les combattants islamistes, défaits en Syrie et en Irak notamment, cherchent par ailleurs actuellement à revenir dans les pays européens dont certains sont ressortissants, ou bien parce qu’ils sont des Européens de souche convertis, ou bien parce qu’ils ont bénéficié de plusieurs décennies de lois permettant d’avoir la nationalité d’un pays simplement en naissant sur ce territoire.

Europol, agence de coordination et de coopération avec les forces de police des pays de l’Union européenne, se concentre aujourd’hui « sur l’identification, la prévention et la poursuite » de ceux qui souhaitent entrer en Europe depuis des groupes djihadistes du Moyen-Orient.

Récemment, le chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri a par ailleurs appelé les musulmans du Maghreb à combattre les soldats français au Sahel.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine