Les activistes identitaires Lauren Southern, Brittany Pettibone et Martin Sellner ont récemment été interdits d’entrée au Royaume-Uni et détenus dans des «centres de rétention».

Lauren Southern, une journaliste citoyenne qui est récemment revenue d’Afrique du Sud où elle a tourné un reportage sur les meurtres des fermiers blancs, a en effet été détenue à Calais après avoir tenté d’entrer en Grande-Bretagne en bus. « Vos actions présentent une menace pour les intérêts de la société britannique » écrit le Home Office dans leur refus. Martin Sellner, le porte-parole du mouvement identitaire en Autriche, a été arrêté à l’aéroport de Londres-Luton il y a quelques jours. Il aurait dû tenir un discours à Hyde Park sur le thème de la liberté d’opinion.

La petite amie de Martin Sellner, l’américaine Brittany Pettibone, une militante pro-Trump, a été arrêtée en même temps que lui. Le couple a été détenu séparément. Leur incarcération est justifiée par les autorités car ils « susciteraient la haine raciale ».

Voici l’interview, traduite en Français, qu’a mené Brittany Pettibone avec Tommy Robinson, journaliste et militant politique, sur la vague de répression et de censure politique qui s’accélère chaque jour un peu plus au Royaume-Uni. Et sur les manigances des services secrets britanniques pour tenter de faire taire un homme qui a osé dire publiquement non aux islamistes, au prix de tous les dangers, de tous les coups bas, tout en étant aujourd’hui encore toujours menacé de mort.

Une interview qui fait la lumière sur la face sombre des autorités britanniques.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.