Thorigné Fouillard (35). 51 000 euros pour préserver l’espace naturel sensible (ENS) des Gaudriers

France, Ille-et-Vilaine (35), Thorigné-Fouillard, les Gaudriers
France, Ille-et-Vilaine (35), Thorigné-Fouillard, les Gaudriers

Situé en bordure de la forêt domaniale de Rennes, sur la commune de Thorigné-Fouillard, l’ENS des Gaudriers fait partie du site Natura 2000 « complexe forestier RennesLiffré-Chevré, étang et lande d’Ouée, forêt de Haute-Sève ». Il offre une importante richesse floristique et faunistique sur une superficie d’environ 42 hectares pour un périmètre de plus de 3 kilomètres. Au total, le site abrite 197 espèces végétales et 186 espèces animales. Sa spécificité est une mosaïque bocagère articulée autour de trois grands types de milieux dont les complexes de mares qui en constituent l’intérêt écologique majeur.

Ce dernier s’ouvre au public après 20 ans de réhabilitation. Près de 400 espèces végétales et animales dont les rares tritons crêté et alpestre ont élu domicile sur 42 hectares de nature. Le Département a consacré 51 000 euros « pour garantir une gestion écologique et pérenne du site.» expliquent les communicants.

A la découverte des espèces

La nature a réinvesti les Gaudriers et propose un véritable patchwork de trois milieux : prairies et haies végétalisées, mares et secteurs boisés. Une multitude d’habitats naturels sont en bon état de conservation et abritent de nombreux végétaux et animaux :

 52 espèces d’oiseaux dont la bécasse des bois ;

 10 espèces d’amphibiens (5 tritons, 5 crapauds et grenouilles) dont les tritons crêtés, marbrés et alpestres protégés à l’échelle française ou européenne ;

 15 espèces de mammifères terrestres dont le campagnol amphibie et le muscardin, deux micromammifères rares ;

 40 espèces de papillons de jour et 38 espèces de papillons de nuit ;

 5 espèces de reptiles dont la vipère péliade et la coronelle lisse ;

 28 espèces de libellules ;

 7 espèces de chauves-souris

L’inventaire de la flore a permis d’identifier 197 espèces de végétaux. Outre les gazons amphibies qui constituent des habitats d’un fort intérêt patrimonial, la Patience sanguine espèce rare en Ille-et-Vilaine, a été repérée au sein de l’espace. Le Département a également prévu des actions de valorisation telles que l’aménagement d’un parcours de découverte, la création d’une station d’observation avec signalétique, des animations pour sensibiliser les particuliers et les professionnels ainsi que des projets pédagogiques à destination des scolaires.

L’ENS des Gaudriers a bénéficié d’un programme de réhabilitation destiné à lui redonner ses qualités écologiques et paysagères, suite à la culture du maïs réalisée pendant une quinzaine d’années. Ce plan de renaturation du paysage bocager s’est axé sur des opérations d’aménagement et de gestion qui ont permis :

 la création de zones humides comportant plusieurs mares,

 la restauration de 30 ha de prairies divisées en sept parcelles et mises à disposition pour de l’élevage biologique de bovins

 le reboisement de deux parcelles avec des plantations de chêne pédonculé

 la création d’un réseau de haies.

Acquis par le Département d’Ille-et-Vilaine en 1997 dans le cadre des mesures compensatoires liées à la construction de l’autoroute des Estuaires A84 (1 % paysage et développement), l’ENS des Gaudriers a fait l’objet d’un premier projet de restauration en 1998. Le bilan dressé en 2014 a permis d’élaborer en étroite concertation avec les acteurs du territoire, un plan de gestion du site sur la période 2014-2021 et d’envisager l’ouverture au public en 2018.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine