En décembre 2017 est sorti Eat 2, « des morts et des vivants », le nouvel ouvrage de Gilles Lartigot . Quelques années après le premier volume , Gilles Lartigot – qui possède une communauté de suiveurs sur Youtube et sur son site de plus en plus nombreuse – récidive donc avec un nouvel ouvrage particulièrement intéressant.

Sur 340 pages, Gilles Lartigot va à la rencontre de personnalités, dans le domaine de la santé, de la nutrition, du survivalisme, et interroge également des musiciens, un journaliste ayant travaillé dans un abattoir …

lartigot

Le livre alterne les réflexions personnelles, sur notre relation à la vie, à la mort, à la santé, à l’hygiène de vie également, avec des interviews réalisées auprès de professionnels, comme Nicole Délépine, Jérôme Bernard-Pellet, Geoffrey le Guilcher (Steack Machine) ou encore Vol West.

L’auteur propose tout au long du livre des pistes, des réflexions, des interrogations, à relever et à creuser, pour aller plus loin. Après avoir chamboulé de nombreux lecteurs dans le premier ouvrage, Eat, sur l’alimentation, sur la façon dont nous mangeons et consommons (les succès de ses conférences montre qu’il a fait s’interroger de nombreuses personnes à ce sujet) Gilles Lartigot va plus loin, en invitant chacun à prendre son destin en main. A ne pas se laisser berner non plus, ou trop influencer, par certains « gourous », par certains courants de pensée qui tentent d’influencer, via la presse mainstream mais aussi sur Internet, à travers des chaines spécialisées, qui prennent parfois des aspects religieux.

« Eat » : Rencontre avec Gilles Lartigot [entretien vidéo]

C’est une quête que mène l’auteur, une quête vers la recherche de l’omniscience : vouloir en savoir un maximum sur tout, réfléchir, se poser des questions, ne jamais être trop sûr de ce que l’on voit, de ce que l’on lit. Se remettre en question en permanence, avancer, échanger. En somme, être anti-conformiste, ne pas se reposer sur ses lauriers, ne pas suivre aveuglément des dogmes établis.

L’alimentation reste toutefois au centre de la réflexion de Gilles Lartigot, ou plutôt, plus globalement, la santé, avec notamment une interview fondamental de Nicole Delépine qui revient sur les traitements du cancer aujourd’hui et sur les dérives liés aux conflits d’intérêt dans la pratique de la médecine et du médical aujourd’hui.

Il y a également une partie qui décrit ce dont a été témoin Geoffrey Le Guilcher dans son livre « Steak Machine ». Ce journaliste a passé 4 mois en infiltration dans un abattoir et revient sur quelques unes des anecdotes les plus horribles auxquelles il a pu assiste, et notamment sur les conditions scandaleuses de travail des ouvriers d’abattoir qui mènent aux dérives que nous connaissons aujourd’hui.

Et une dernière partie plus axées sur la résilience, sur la recherche d’autonomie et de sécurité personnelle, à travers l’expérience de Vol West, qui anime le blog le survivaliste (et une chaîne Youtube également).

Eat 2 donne, notamment pour ceux qui n’aiment pas lire des ouvrages universitaires, ou difficile d’accès à première vue, des clés, des pistes, pour éventuellement aller plus loin. C’est écrit de manière à être le plus impactant possible, le plus concis. Gilles Lartigot cherche à toucher là non pas le public qu’il a déjà ou les initiés, mais ceux qui, n’ont pas encore ouvert les yeux sur différentes facettes dangereuses de notre société moderne. Brut de fonderie, et sans donner des leçons ou bien sans faire la morale, c’est à signaler.

Nous vous proposerons d’ici quelques jours de retrouver la conversation que nous avons eu avec Gilles Lartigot, dans laquelle nous abordons différents aspects du livre, mais pas que.

Et pour ceux qui sont déjà convaincus ou curieux de savoir ce qui se dit dans cet ouvrage, n’hésitez pas à vous procurer ce livre édité par les éditions Winterfields ou à vous rendre directement sur le site de l’auteur

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine