Nantes. L’écrin du cœur d’Anne de Bretagne dérobé

A LA UNE

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (1/2)

Le 19 septembre dernier, à Paris, s’est tenu le colloque annuel de l’Institut Iliade sur le thème « La...

Charles de Meyer (SOS Chrétiens d’Orient) : « Les pigistes de Mediapart nous désignent comme des cibles aux islamistes »

Nous nous étions faits écho de l'article entièrement à charge du journal Mediapart, commande visant l'ONG SOS Chrétiens d'Orient,...

Le RN en tête aux Régionales en Bretagne. Un sondage LREM pour faire peur ?

 La République en Marche (LREM) a fait réaliser - et volontairement fuiter semble-t-il - un sondage sur les intentions...

« L’immigration est une chance pour la France » : 40 ans déjà

« L’immigration est une chance pour la France » : le plus souvent, de nos jours, cette formule est utilisée par antiphrase,...

L’écrin du cœur d’Anne de Bretagne a été dérobé dans la nuit du 13 au 14 avril, à Nantes, au Musée Dobrée.

« Des individus ont réussi à s’introduire à l’intérieur du musée Dobrée, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril à Nantes.

Sur place, ils ont dérobé trois éléments de l’exposition « Voyage dans les collections », présentée depuis le 20 mai 2017 et jusqu’au 30 septembre 2018. » explique les communicants du conseil départemental de Loire Atlantique.

Malgré le déclenchement de l’alarme, les ravisseurs n’ont pas été attrapés. Plusieurs vitrines ont été fracturées.

Il s’agit d’une statue hindoue dorée, d’un ensemble de monnaies d’or et de l’écrin du cœur d’Anne de Bretagne, une pièce d’orfèvrerie exceptionnelle réalisée en or en 1514.

Le Département de Loire-Atlantique, propriétaire du musée Dobrée et dépositaire de l’écrin du cœur d’Anne de Bretagne, a immédiatement déposé plainte et une enquête de police a été ouverte.

Fait rare, Philippe Grosvalet, président du Département, qui a toujours œuvré contre la réunification de la Bretagne, condamne fermement ces actes et a déclaré :

«Les cambrioleurs s’en sont pris à notre patrimoine commun et notamment à une pièce d’une valeur inestimable. Bien plus qu’un symbole, l’écrin du coeur d’Anne de Bretagne appartient à notre Histoire».

Le cœur d’Anne de Bretagne, sauvé après la Révolution, est conservé au musée Dobrée depuis 1886.

Ce reliquaire a été réalisé en 1514 lors de la mort d’Anne de Bretagne à 36 ans, alors Reine de France (elle fut veuve de Charles VIII puis épouse de Louis XII).

D’une quinzaine de centimètres de haut, cette réceptacle de forme ovale surmontée d’une couronne d’or (une frise composée de trèfles et de fleurs de lys) a été conçu pour abriter le cœur de la jeune femme. Cette dernière, qui savait qu’elle serait inhumée à la nécropole royale de Saint-Denis, tenait à ce que son cœur repose dans sa ville natale, à Nantes. D’où la conception d’un écrin funéraire en or pour recueillir l’organe.

Ce vol a fait réagir de nombreuses personnalités, associations. Dans un communiqué, l’association historique du pays de Cambon attaque certains élus : « Les acteurs associatifs de l’histoire et du patrimoine de la Bretagne sont en colère : En effet, ils sont en droit maintenant de demander des comptes aux responsables politiques et culturels du département quant aux conditions de sécurité dans lesquels les collections sont conservées. Certains élus sont plus enclins à pérorer sur des projets architecturaux délirants d’un musée du 21è siècle plutôt qu’à prendre les moyens discrets d’une protection efficace : c’est moins « marketing ». Nous attendons d’avoir dans le détail les circonstances dans lesquelles ce vol a pu être commis et quelles ont été les failles du système ainsi que les actions correctives que le Conseil Général va mettre en place en urgence pour sécuriser les collections publiques.»

Le mot de la fin au Conservateur  à la Bibliothèque de l’Arsenal


Crédit photos : wikipedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Un délinquant multicarte arrêté pour 12 vols, détention d’armes et stupéfiants à Nantes

Un délinquant récidiviste a été arrêté récemment pour 12 vols commis à l’est de Nantes entre le 25 août...

Chevaux mutilés et tués : ils organisent la résistance

Depuis 2018, des attaques barbares de chevaux ont lieu dans toute la France : yeux arrachés, découpe de l'oreille...

“Eloge de la Force”, Laurent Obertone au micro d’André Bercoff

Eloge de la Force. Le nouveau livre de Laurent Obertone vient de sortir (il nous en avait parlé ici). Il était l'invité d'André Bercoff. Crédit...

Frédéric Rouvillois : La pensée dangereuse et glaçante de Macron

Le professeur de droit public, Frédéric Rouvillois, publie un ouvrage essentiel pour comprendre la pensée profonde d'Emmanuel Macron et de ses soutiens :"liquidation". Macron...

Rennes. Alerte renforcée : quelles nouvelles contraintes sanitaires ?

La situation se complique à Rennes concernant les mesures liées au Covid-19. La ville vient de passer en zone d'alerte renforcée. Avec des implications...

Gilles-William Goldnadel : « Je vis l’immigration comme un drame, comme une invasion. »

Gilles-William Goldnadel : « Je vis l'immigration comme un drame, comme une invasion. » https://www.youtube.com/watch?v=_REVVTRcmEw Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -