Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un nouveau plan de l’UE pour répartir 50 000 migrants de plus

L’Union européenne ne manque pas d’imagination pour accueillir d’autres contingents de migrants. Un nouveau programme de réinstallation à destination des immigrés extra-européens va être mis en place.

50 000 migrants

La décision initiale date de l’été 2017. C’est à ce moment-là que la Commission européenne avait lancé un programme de réinstallation pour les migrants. Le terme de « réinstallation » relève d’ailleurs presque de la novlangue. Le but de cette politique est , selon la Commission, d’ouvrir « une voie légale, directe et sûre vers l’Europe » pour les immigrés qui auraient un potentiel besoin de protection.

Un concept pour le moins flou qui va se concrétiser par l’accueil de plus de 50 000 « réfugiés » d’ici l’automne 2019. Ces derniers proviendraient principalement d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. De plus, ils seraient répartis dans plusieurs États membres de l’Union européenne.

10 000 en Allemagne 

Sur ces 50 000 migrants, l’Allemagne entend en accueillir 10 000 à elle seule. À l’instar des autres pays européens, Bruxelles va verser une somme d’argent au gouvernement allemand afin de financer la « réinstallation » de ces immigrés.

L’exécutif allemand a par ailleurs mis un certain temps avant de confirmer sa participation à ce nouveau plan d’accueil. Un temps de tergiversations dû à la formation tardive du nouveau gouvernement.

Plus de contrôles aux frontières

Cet accord de l’Allemagne a ravi Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé des réfugiés. Il a ainsi déclaré que « le gouvernement allemand répond de nouveau présent lorsqu’il s’agit de solidarité internationale ».

Le commissaire européen a également exhorté le gouvernement allemand à abolir rapidement les contrôles aux frontières introduits pendant la crise des réfugiés. « Nous devons rapidement revenir au fonctionnement normal du système Schengen ». La réintroduction de contrôles frontaliers permanents dans l’espace Schengen constituerait selon lui « un sérieux revers ».

Une nouvelle vague de migrants en Allemagne et dans le reste de l’Europe dont la seule véritable contribution à nos sociétés risque, comme les précédentes, de se retrouver dans les pages de faits divers des différents pays.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, NANTES, Sociétal, Société

“Fyssa”, l’application 100% halal pour lutter contre le gaspillage alimentaire arrive à Nantes

Découvrir l'article

International

L’ancien chef du renseignement intérieur condamne l’interdiction de Compact Magazine en Allemagne

Découvrir l'article

International

Dundalk (Irlande). Une manifestation contre l’accueil d’Ukrainiens dans un ancien orphelinat.

Découvrir l'article

Politique, SAINT-BREVIN

Saint-Brévin-les-Pins. Les opposants à l’immigration pèsent électoralement

Découvrir l'article

International

Emeutes contre l’immigration à Coolock en Irlande. « Ceux qui rendent impossible une révolution pacifique, rendent inévitable une révolution violente »

Découvrir l'article

International

Grand remplacement au Royaume-Uni. L’immigration massive est à l’origine de la plus forte augmentation de la population depuis 75 ans

Découvrir l'article

A La Une, International

L’Etat antifa vs Compact Magazine. Quand l’État allemand attaque l’opposition de manière ciblée

Découvrir l'article

International

Présent lors de la descente de police en Allemagne contre le magazine Compact, notre journaliste témoigne

Découvrir l'article

A La Une, International

Stephen Nikola Bartulica : « Une grande partie de la responsabilité de ce qui se passe en Europe incombe aux dirigeants politiques conservateurs » [Interview]

Découvrir l'article

International

Terreur politique et liberté de la presse en Allemagne. La ministre de l’Intérieur envoie la police contre les journalistes du magazine Compact

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky