Le tribunal administratif de Châlons en Champagne a ordonné le 20 avril 2018 une nouvelle expertise médicale dans l’affaire Vincent Lambert.

Les juges ont estimé « nécessaire » cette étape avant de se prononcer « définitivement » sur l’arrêt des soins décidé par le CHU de Reims le 9 avril et contesté par les parents du patient.

Cette expertise « devra déterminer si le tableau clinique que présente Vincent Lambert a évolué depuis 2014, date de la dernière expertise réalisée par le Conseil d’État », ont-ils déclaré.

Au terme d’une nouvelle procédure collégiale, le docteur Vincent Sanchez avait décidé de l’arrêt des traitements donnés à Vincent Lambert, ce qui provoqua l’indignation notamment de la mère de Vincent Lambert, Viviane Lambert, interviewée ci-dessous après la décision du tribunal administratif, par nos confrères de réinformation.tv.

La nouvelle expertise sera réalisée par « un collège de trois médecins » qui devront se prononcer « de façon indépendante et collégiale » sur l’état du patient, a précisé le tribunal.