La Bretagne, une aventure mondiale. Tel est le titre du nouvel ouvrage, majeur, de Joël Cornette, qui parait ce 3 Mai 2018 aux éditions Tallandier.

Joël Cornette est professeur d’histoire moderne à l’université de Paris VIII Vincennes-Saint-Denis. Il est l’auteur de nombreux ouvrages marquants, dont Le Roi de guerre (Payot, 1993, rééd, 2000) et Histoire de la Bretagne et des Bretons (Seuil, 2005 ; rééd, « Points-Seuil », 2008). Il a reçu en 2006 le Grand prix d’histoire de l’Académie française pour ce dernier livre et l’ensemble de son œuvre.

Présentation de l’éditeur : 

Devenue française en 1532, la Bretagne demeure une énigme et continue de nourrir un imaginaire fertile. Des menhirs de Carnac aux druides, des chevaliers du Graal à Bécassine en passant par les Bonnets rouges de 2013, ce finistère de l’Europe a construit son identité, riche et complexe, bien au-delà des clichés. Comment définir la Bretagne ? Peu de provinces offrent une histoire aussi longue et trop souvent méconnue. Dans ce volume collectif, sous la houlette de Joël Cornette, Brestois et historien, se découvre une aventure mouvementée, de la naissance des Bretons à l’aube du Moyen Âge, jusqu’aux multiples défis imposés aujourd’hui par la mondialisation.

À la fois terre de légendes, péninsule maritime et puissance souveraine au xve siècle quand les ducs sont sacrés et couronnés à Rennes, la Bretagne se distingue tant par sa langue vigoureuse et imagée que par une longue tradition de quête d’autonomie. De brillants chercheurs (Olivier Chaline, Jean Kerhervé, Christian Bougeard, Roger Dupuy, Jean-Clément Martin, Éva Guillorel, et la « Bretonne et républicaine » Mona Ozouf), mais aussi Donatien Laurent, ethnologue en quête des traditions orales, sont ici réunis pour nous faire découvrir et partager les secrets d’un territoire original et nous aider à comprendre l’irréductible et forte personnalité de cette singulière Armorique.

Pourquoi c’est un ouvrage majeur ?

Tout simplement parce qu’il sera amené à faire date, que ce soit chez les étudiants qui peuvent encore accéder aux bibliothèques universitaires ou aux cours, mais aussi chez le grand public. Dans un long prologue, l’auteur dresse d’abord une frise chronologique de l’histoire de la Bretagne, en insistant sur quelques moments ou personnages décisifs. Puis l’auteur réalise le difficile travail de sélectionner 17 dates qui ont fait la Bretagne de la naissance de la Bretagne à Charles le Chauve, en passant par 1532 et le rattachement à la France, puis 1850 et les Penn Sardin, 1941 et la Bretagne décapitée, ou encore 1981 et le basculement à gauche de la région (au passage, on notera la présence d’une planche sur l’évolution politique de la Bretagne depuis 1910, absolument remarquable).

L’ouvrage se divise ensuite en trois parties, qui s’intéressent d’abord à la terre de légendes que constitue la Bretagne, puis à son aspect maritime prépondérant et enfin, à 3 siècles de révoltes et de combats, depuis 1789.  Chacune de ces parties est parfois rédigée en collaboration avec d’autres intervenants, tandis qu’en fin d’ouvrage, Michel-Édouard Leclerc, mais aussi Mona Ozouf, la fille de Yann Sohier, évoquent leur Bretagne. On appréciera également le lexique et les 100 dates proposées en fin d’ouvrage.

On ressort de la lecture du livre instruit, mais surtout avec l’impression que Joël Cornette a parfaitement réussi à synthétiser ce qu’était la Bretagne d’hier, celle d’aujourd’hui, celle qui se transmet générations après générations. Il a réussi par son travail en quelque sorte, à sonder l’âme d’un peuple et à permettre aux lecteurs de tirer, dans son histoire, de nombreuses particularités qui le rendent si singulier, sans jamais tomber dans le folklore.

Assurément, un livre bourré de références, à posséder et à bien analyser.

Joël Cornette – La Bretagne, une aventure mondiale – Tallandier – 20,9€

A suivre ce week-end, l’interview de Joël Cornette.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine