Quel est l’impact sur l’emploi des énergies renouvelables ? L’Hexagone est le troisième employeur européen dans le domaine selon une récente étude. Analyse.

107 000 emplois en France

L’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) a publié le 8 mai dernier un rapport concernant l’emploi dans le secteur des énergies renouvelables. Il ressort de ce bilan de nombreux enseignements. En premier lieu, la France occupe la troisième place du classement européen en ce qui concerne le nombre d’emplois recensés (107 000) dans cette activité. Elle est précédée par l’Allemagne (325 000 emplois) et le Royaume-Uni (118 200 emplois). Fait marquant, les emplois relatifs à la biomasse et à la production d’agrocarburants représentent un tiers des postes. Les autres pays européens ont une répartition assez similaire par ailleurs.

Au niveau mondial, le développement des énergies renouvelables représente désormais 10,3 millions d’emplois. Une croissance qui s’est matérialisée par la création de plus de 500 000 emplois en 2017, correspondant à une hausse de 5,3%. Parmi les pays moteurs en la matière, se trouvent la Chine, le Brésil, les Etats-Unis, l’Inde, l’Allemagne et le Japon. Ces six États regroupent à eux seuls plus de 70 % de l’emploi mondial.

Photovoltaïque et éolien

D’autre part, l’IRENA souligne que l’activité du photovoltaïque est la plus génératrice d’emplois (3,4 millions) au plan international. 2017 a par ailleurs été une année particulièrement faste grâce au record d’installation de panneaux photovoltaïques enregistré et une progression des embauches de 9 %.

De son côté, le secteur de l’éolien fait travailler 1,15 million de personne à travers le monde. Toutefois, l’activité semble se ralentir avec une légère baisse (-0,6 %) sur l’année 2017. En France, l’éolien n’emploie que 18 800 personnes. Très loin derrière l’Allemagne qui totalise 160 000 travailleurs dans le domaine. Le pays d’Angela Merkel arrive ainsi devant le Royaume-Uni et ses 41 800 postes. Il écrase aussi la concurrence en termes de créations d’emplois dans l’éolien puisqu’il représente 47% des embauches sur le Vieux Continent.

Au plan mondial, c’est la Chine qui arrive en tête en concentrant 44 % des emplois mondiaux du secteur.

énergies renouvelables
Nombre d’emplois dans les ENR par domaine. Source : IRENA

Biomasse en tête

À l’échelle européenne cette fois, ce sont les métiers de la biomasse qui sont les plus dynamiques avec 389 000 emplois engendrés. À titre comparatif, l’éolien représente 344 000 postes pour la même zone géographique.

énergies renouvelables

Enfin, les agrocarburants devraient bénéficier du soutien de l’Union européenne grâce à la révision de la réglementation quant à l’incorporation dans les carburants classiques. Des taux revus à la hausse pourraient ainsi créer davantage d’emplois. Mais les évolutions en la matière restent relativement lentes. Les choses devraient toutefois finir par se débloquer.

Crédit photo : Pixabay (CC0)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine