Le combat des dockers de Lorient a, lui, pris une autre ampleur ce mercredi. 250 d’entre eux issus de différents ports français sont venus leur prêter main forte. Licenciés mi-avril depuis la liquidation judiciaire de leur entreprise, ils dénoncent leur « remplacement », dans le port de pêche de Keroman, par des intérimaires employés par la Société d’Économie Mixte.

Un reportage de France 3 Bretagne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine