L’éco-organisme Screlec-Batribox invite les plaisanciers à collecter les piles et batteries usagées sur leurs bateaux et à les déposer dans des points de collectes portuaires.

Le secteur de la plaisance nautique est un consommateur important de piles, d’accumulateurs et de batteries portables pour les raisons suivantes :

• Peu ou pas de prise électrique sur les bateaux ;

• Une présence importante d’outils électriques et électroniques à bord (pour la navigation, la communication, l’éclairage, les loisirs…) alimentés par des piles ou batteries.

Les navigateurs, qu’ils soient professionnels ou de loisir, ont depuis longtemps conscience que les piles et les batteries usagées ne doivent pas être jetées avec les ordures ménagères ou à la mer. Seulement, à l’heure actuelle, tous les ports ne sont pas encore équipés pour la collecte de ces déchets spécifiques que les navigateurs peuvent détenir à leur bord en stocks conséquents.

C’est dans ce cadre que l’éco-organisme Screlec-Batribox a mis en place, depuis le 10 mai, avec la Région Bretagne, une collecte expérimentale de piles et batteries dans 5 ports de plaisance en Bretagne : à Saint-Quay-Port d’Armor, dans le port du Légué (Côtes d’Armor), à Port-la-Forêt (Finistère), dans le port de Lorient et le Port du Crouesty (Morbihan). En lien avec les gestionnaires des ports de plaisance, des collecteurs Batribox adaptés ont ainsi été installés pour favoriser l’ancrage des gestes de tri dans le quotidien des plaisanciers.

Un bilan de l’opération « Piles à quai » sera lancé après les vacances de la Toussaint.

Au total, ce sont plus de 40 points de collecte qui sont mobilisés. Pour mémoire, en 2016, 668 tonnes de piles et batteries ont été collectées en Bretagne, soit l’équivalent de 202 g/hab. (source : Chiffres clés des déchets 2016 en Bretagne – Observatoire de l’environnement en Bretagne).

Certains métaux contenus dans les piles et les batteries usagées peuvent nuire à l’environnement (air, sol, écosystèmes) s’ils ne sont pas récupérés et correctement traités. En les recyclant, ceux-ci peuvent constituer la matière première nécessaire à la fabrication de nouveaux objets de la vie quotidienne ou de nouvelles piles et batteries. Recycler, c’est avoir la garantie que les métaux récupérés sont intégrés dans une filière d’approvisionnement locale et plus respectueuse de l’environnement, favorisant ainsi le principe d’économie circulaire.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine