Ils attaquaient les magasins avec des masques de la Casa de Papel sur le visage et de l’adhésif sur l’immatriculation de leur véhicule, ça n’a pas suffi. Ils avaient braqué un hôtel et un Happy Cash, à Nantes et à Gétigné, avant de s’envoler se mettre au vert au Maroc. Cela n’a pas empêché la police de les suivre et finir par les arrêter.

Les deux cambrioleurs ont volé 400 € dans un hôtel Formule 1 de la route de Sainte-Luce, à Nantes, le 6 juillet dernier, armés d’une hachette et d’un couteau. Le 13, avec un pistolet, ils s’attaquaient au Happy Cash de Gétigné pour y récupérer 13.000 € de bijoux et de multimédia. Le lendemain, ils brûlaient leur voiture. Le 16, ils échappaient à leur interpellation en s’envolant – avec une facilité déconcertante puisqu’ils étaient déjà filés – pour le Maroc.

Mais ils ont eu la mauvaise idée de revenir de Fès. Avec l’aide d’Interpol, la police les a surveillés dès la sortie de l’aéroport jusque chez eux. Ils ont été interpellés le 8 août et s’avèrent déjà connus de la justice pour vols. Ni arme, ni masques, ni butin n’ont évidemment été retrouvés chez eux et un troisième larron, complice, restait introuvable. Ils risquent – en théorie – plusieurs années de prison ferme.

LM

Photo d’illustration :DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine