Délinquance : des voitures brûlées par dizaines en Bretagne cet été

A LA UNE

L’actualité du début de l’été a été dominée par les très violentes émeutes de Nantes. Six nuit durant, les quartiers multi-ethniques de Nantes se sont embrasés et des centaines de voitures y ont brûlé. Le bilan définitif n’a toujours pas été tiré, avec six nuit d’émeutes au moins et des dizaines de millions d’euros de dégâts. Mais cet été, des voitures ont brûlé par dizaines dans d’autres villes bretonnes – au moins 77 sur les deux mois d’été.

A Nantes, le bilan des émeutes n’a toujours pas été fait, mais le fait est que plusieurs centaines de véhicules ont été brulés, dont près de 200 dans la seule nuit du 4 au 5 juillet, la plus violente, lorsque la fumée de Malakoff où la maison de quartier des Haubans avait été incendiée s’était rabattue sur le centre de Nantes, endeuillé d’une mantille de fumée noire.

Selon nos informations, sur les six nuits d’émeutes les plus violentes, la police a compté 97 départs de feu de voiture – ce qui ne prend pas en compte les voitures brûlées par propagation – par exemple 18 au Port Boyer avec deux départs de feu, en deux fois.

Brest : 22 voitures brûlées cet été à Pontanézen

Cet été, le quartier multi-ethnique de l’Europe à Pontanézen, place de sûreté du salafisme, bastion de la vente de la drogue et des violences inter-ethniques entre turcs et albanais, a eu très chaud, avec 10 voitures brûlées dans la nuit du 17 au 18 juillet, une dans la nuit du 27 au 28 juillet – le suspect était déjà connu pour incendie de voitures mais a été laissé en liberté – une autre encore le 4 août, dix enfin dans la nuit du 31 août au 1er septembre.

Près de Pontanezen, mais à Kerbernard, une voiture a été incendiée dans la nuit du 2 au 3 juillet.

Morlaix : 6 voitures brûlées cet été dont quatre près de la gare

A Morlaix aussi, les voitures ont flambé – trop sans doute pour une si petite ville. Deux le 5 août vers cinq heures du matin à la gare, trois autres le 22 août à 6h20. Cet infortuné parking a connu trois autres incendies de voitures d’avril à juin, ainsi qu’un feu de poubelles mi-août ; la mairie envisage de l’éclairer pour dissuader les incendiaires. Par ailleurs une autre voiture a brûlé le 26 août rue de Brest.

Par ailleurs le 12 août vers 3h15 rue du Puits puis 4h15 allée des Peupliers, deux poubelles ont été brûlées à Saint-Martin des Champs ; le second incendie a endommagé un poteau téléphonique.

Rennes : 17 voitures incendiées au Blosne cet été, 6 à la Poterie

Le quartier sensible du Blosne est aussi un « point chaud » de Rennes. Au sens littéral : les voitures qui y sont garées connaissent un phénomène d’auto-combustion inexpliqué. Dans la nuit du 30 au 31 juillet, boulevard de Yougoslavie, place de Zagreb et rue de Suède, 5 voitures et une pelleteuse sur une remorque ont brûlé suite à des incendies volontaires ; deux hommes ont été interpellés en flagrant délit. Et onze encore dans la nuit du 18 au 19 août allée de Navarre vers 3 heures du matin, mais cette fois presse locale, préfecture et pompiers jurent leurs grands dieux que la raison est accidentelle : une voiture aurait pris feu et enflammé les autres.

A se demander pourquoi ça n’arrive qu’au Blosne, même si ça arrange les statistiques : onze voitures brûlées, un accident, onze affaires résolues et pas de responsabilité des pouvoirs publics et politiques. Cela dit, l’année d’avant, dans la même nuit à la même date, 17 véhicules avaient brûlé dans le même quartier. Un regrettable accident ?

Du reste, il n’y a pas qu’au Blosne que des voitures ont brûlé. A la Poterie, où deux voitures avaient brûlé l’été 2017, cette fois, six ont été enflammées le 29 juillet vers 2 heures 15 du matin rue de l’abbé Henri Grégoire.

Dinan (22) : 16 voitures brûlées pendant l’été

Les premiers éléments de l’enquête montrent que l’incendie qui a eu lieu dans le parking de la rue Victor Basch dans la nuit du 29 au 30 août était volontaire. Quatre voitures ont été détruites et deux très endommagées. La municipalité a du faire évacuer les habitants au-dessus du parking, le temps d’éteindre l’incendie, puis les 150 véhicules. Un tiers des 900 places des parkings fermés de la ville n’est plus accessible, le temps que des travaux soient faits. Par ailleurs le feu a pris vers 0h15 le 16 juillet dans un garage, rue des Prunus, où dix voitures ont été brûlées

Saint-Brieuc (2) : deux voitures brûlées dans la ville

Saint-Brieuc n’a pas été épargné non plus par les feux de voitures. L’origine volontaire de l’un, le 26 août vers quatre heures du matin, semble établie : le mobile serait un différend amoureux. Deux hommes de 28 et 34 ans se sont livrés à la police et ont été placés en garde à vue pour ces faits. La même nuit, une autre voiture a été incendiée rue Edmond Rostand.

Lorient (56) : trois voitures et deux poubelles brûlées

Par rapport à Rennes, Brest et surtout à Nantes, Lorient fait figure de paradis. Seules trois voitures ont brûlé – dont deux par propagation – rue Gabriel Fauré le 13 août vers 2h 50. En revanche le 20 août deux poubelles dont une de 800 L ont été incendiées volontairement, l’une devant le Carrefour city de la rue de la Belle Fontaine, l’autre derrière le bar l’India Café dont un double vitrage a cédé sous l’effet de la chaleur de l’incendie.

Bretagne intérieure : des voitures brûlées même à la campagne

A Croixanvec (56) les pompiers sont intervenus le 22 juillet vers 8h30 pour une voiture en feu : c’était bien un incendie volontaire, la femme à l’intérieur avait voulu s’immoler par le feu avant de s’en extraire. Elle a été brûlée au premier degré. Le 19 août, deux voitures ont brûlé à Ploudalmézeau (29) vers trois heures du matin.

En forêt de Plougasnou, une voiture volée à Cléder (29) fin août a été retrouvée brûlée, les clés sur le contact. Les gendarmes ont interpellé un suspect d’une vingtaine d’années, originaire de Saint-Pol de Léon. Dans sa quête pour trouver un moyen de déplacement afin d’emprunter les routes à trois grammes, il a accidenté un véhicule à Cléder le 27 août, tenté d’en voler un autre avant de jeter son dévolu sur une Clio qu’il a brûlée à cinquante kilomètres de là.

Le 31 août, la boîte à livres de Daoulas a été incendiée volontairement, et une voiture garée à côté endommagée. A Carhaix une voiture a brûlé devant l’épicerie Bretafrique, endommageant aussi la vitre du commerce et une porte d’immeuble, le 1er septembre vers 8 heures.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Découverte de la chapelle Saint-Jean-Baptiste à Saint-Vougay

Découverte de la chapelle Saint-Jean-Baptiste à Saint-Vougay https://www.youtube.com/watch?v=L96-90PDR_Y Sur le chemin des fontaines miraculeuses, à Plougar et Saint-Vougay https://www.youtube.com/watch?v=Gi_vCqQDqK8 Crédit photo : DR  Breizh-info.com,...

Crack à Paris : une gestion « emblématique » de la politique d’Anne Hidalgo ?

Près des Jardins d’Éole, dans les XVIIIe et XIXe arrondissements de Paris, la tension est à son comble. Exaspérés...

Articles liés