25/08/2017 – 07h40 Rennes (Breizh-Info.com) – « Ca suffit ! » La colère de Richard (le prénom a été modifié), riverain du Blosne est palpable, jusqu’à en faire trembler la voix de ce vieux monsieur de plus de 70 ans. Résidant d’un petit appartement à proximité des tours, il n’en peut plus. Dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 août, quatre voitures et une camionnette ont été incendiées dans ce quartier sensible au sud de Rennes. La liste d’incendies volontaires s’allonge toujours plus, provoquant la colère des habitants et – c’est une première – la réaction forte des autorités.

« Ils nous disent qu’il ne faut pas faire d’amalgame mais je vais commencer à en faire ! »

Richard n’a pas l’habitude de s’exprimer, lui qui dit vivre seul et surtout regarder la télévision. Mais il n’en peut plus alors il ose parler, même s’il a peur des représailles. « On sait tous que ce sont les petits jeunes du quartier qui font ça. Cela devient intolérable. Nous, les anciens du quartier, on ne reconnait plus nos rues. Les voiles se multiplient et les Africains aussi. Et avec ça, la délinquance augmente… A la télé, ils nous disent qu’il ne faut pas faire d’amalgame mais moi je vais commencer à en faire ! Tous les petits qui manquent de respect et qui mettent le bazar sont des petits [extra-européens]… Ce sont eux qui foutent le feu aux voitures, tout le monde le sait ! Et tout le monde commence à ne plus en pouvoir… Ça va mal finir cette histoire ! »

Cette histoire, c’est l’épidémie inquiétante de voitures brulées dans les quartiers sud de Rennes. Depuis deux semaines, la surenchère est inquiétante…

Lire à ce sujet :
Rennes. Épidémie de voitures incendiées dans les quartiers sud
Les quartiers sud de Rennes s’embrasent

Face à l’urgence, les pouvoirs publics décident d’agir

Nathalie Appéré, la maire de Rennes, avait brillé par son silence ces derniers temps. « C’est un dossier épineux » nous confie une membre de l’administration rennaise qui a souhaité gardé l’anonymat. « En fait, tout le monde suit la situation avec attention et des liens existent avec des entités sur place mais on a du mal à endiguer les incendies. Je peux vous assurer que dès qu’il y a une voiture brûlée dans un quartier de Rennes, cela remonte directement au cabinet de Nathalie Appéré tellement le sujet est sensible. »

Nathalie Appéré est donc sortie de son apparent silence en diffusant un communiqué assurant qu’elle s’était « entretenue avec le préfet » pour lui demander « que tous les moyens soient mis en œuvre pour que cessent enfin ces actes intolérables. »
Et la maire de Rennes a même souhaité que la présence policière soit pérennisée au Blosne.

Au diapason, Patrick Dallennes, préfet délégué de la zone de défense et de sécurité ouest, a annoncé un renforcement des effectifs et des patrouilles dans le quartier du Blosne suite aux multiples incendies de voitures.

Les autorités affichent donc un visage martial. Ces bonnes intentions suffiront-elles ? L’avenir le dira.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 Commentaires

  1. Ils ne sont pas punis!
    Nos policiers arrêtent les délinquants et notre  »Justice » (rouge) les relâche! Si chaque délinquant savait qu’il devra payer la voiture qu’il a brûlée ou de devoir travailler pour indemniser la victime..il réfléchirait à 2 fois avant de le faire.. La plupart des  »jeunes » qui brûlent des voitures sont des musulmans! Je suis Pieds-Noirs et je n’avais jamais vu les  »jeunes » musulmans se comporter, en Algérie française, comme ils le font, ici, en Métropole.. à mon époque il n’y avait certainement moins de voitures qu’à l’heure actuelle mais les  »jeunes » musulmans savaient que les adultes (Pieds-Noirs et musulmans) ne les auraient pas laissé faire n’importe quoi!…Immédiatement les adultes auraient tabassés ces  »jeunes » et notre  »Justice » ne leur aurait pas donner tort!…

  2. Comme d’ habitude, les autorités racontent leur bla bla bla !!! Il suffirait de vacciner ces CPF à la 12,7 et ils ne recommenceraient pas se sitôt !!!!

  3. C’est un véritable carrousel auquel la police est obligée. Elle arrête les malfaiteurs, qui, impunis recommencent dès que sortis du commissariat. La police les arrête à nouveau et le cycle recommence. Le tout sous l’oeil bovidéen des élus pour qui l’urgence est de ne rien faire afin de ne pas susciter l’ire des populations délinquantes, tandis que les compagnies d’assurance activent leurs calculettes, obligées qu’elles sont de majorer les primes d’assurance pour couvrir les conséquences des délits. Le seul puni, est l’habituel dindon/contribuable qui paie avec ses impôts une police à tourner en rond, et à payer des surprimes d’assurance parce que rien n’est fait pour endiguer la délinquance.
    Une question se pose: quand la France sera t-elle gouvernée dans l’intérêt des citoyens ?

  4. Quel vieux raciste !! Accuser les [extra-Européens] de F… la M…, c’est scandaleux ! Tout le monde sait que c’est l’œuvre de « déséquilibrés », comme d’ailleurs les coups de couteau dans le dos, les camions-béliers, les ceintures d’explosifs et tutti quanti. Ce monsieur devrait déposer un nounours et quelques bougies ou initier une « marche blanche » et demander pardon d’être un sal gaulois descendant d’esclavagistes colonialistes de surcroît. Peut-être arrivera-t’on à une « entente cordiale » « multiculturelle » et « multiconfessionnelle ».

  5. Y aurait-t’il des trafiquants qui cherchent à faire main basse sur ce quartier et à faire fuir les habitants qui n’accepteraient pas leurs « règles » ?

Comments are closed.