Quand je pense à Brassens, je vois la Méditerranée : né à Sète, le chanteur y a été enterré en 1981. Pourtant, Georges Brassens était aussi un amoureux de la Bretagne. Il avait acheté au début des années 1970 une maison sur les bords du Trieux, à Lézardrieux, un coin qu’il connaissait bien grâce à ses amis bretons, les Le Bonniec.

Chaque été le ramenait à Lézardrieux. Il appréciait la tranquillité et la simplicité du village. Il le dit lui-même dans un reportage de 1972 filmé sur la plage des Craquelets, devant sa maison dénommée Kerflandry. Il y menait une vie tranquille entrecoupée de réceptions d’amis proches. Il y composait et répétait ses chansons. Brassens y a séjourné pour la dernière fois en 1981, quelque semaines avant de mourir d’un cancer de l’intestin, le 29 octobre.

Kerflandry, qui a eu plusieurs propriétaires depuis 1981, est aujourd’hui à vendre chez Patrice Besse, une agence immobilière spécialiste des biens de luxe. Cette belle maison de 325 m² sur 5.300 m² de jardin, à la façade typique de la fin du 19e siècle, est proposée à 1,145 million d’euros.

Crédit photo : [cc] la maison de Georges Brassens à Lézardrieux, photo Barbetorte via Wikimedia Commons
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine