Plastiques dans les océans : l’Union européenne montre la voie ! [Vidéo]

A LA UNE

Le Parlement européen a voté à une écrasante majorité en faveur d’une interdiction à l’échelle de l’Union européenne des plastiques à usage unique, tels que les pailles, les couverts en plastique et les cotons-tiges.

En vigueur à partir de 2021

Cette interdiction entrerait en vigueur à partir de 2021. La Commission européenne, bras exécutif de l’UE à 28 pays, a proposé d’interdire de tels articles qui, selon elle, représentent 70% des déchets dans les océans et sur les plages.

Le vote du Parlement européen à Strasbourg a eu lieu mercredi 24 octobre. 571 voix se sont exprimées en faveur de l’interdiction de ces plastiques tandis que 53 voix s’y sont opposées et 34 se sont abstenues.

Un large éventail d’articles en plastique qui ont des alternatives existantes, y compris des couverts, des assiettes, des agitateurs de boissons, des bâtonnets de ballons et des récipients de restauration rapide en polystyrène, seront interdits sur le marché européen, tandis que les députés ont également soutenu un objectif visant à réduire de 25 % d’ici 2025 l’utilisation des récipients en plastique pour aliments là où il n’existe actuellement aucune alternative sérieuse.

Des déchets plastiques coûteux

Des mesures sont également prévues pour garantir que 90 % des bouteilles de boissons en plastique soient collectées séparément et recyclées d’ici 2025. Une autre ambition de l’Union européenne est aussi de réduire le nombre de filtres à cigarettes contenant du plastique.

« Aujourd’hui, nous nous rapprochons de l’élimination des produits en plastique à usage unique les plus problématiques en Europe », a déclaré Karmenu Vella, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement.

Pour sa part, le rapporteur du projet de loi, Frédérique Ries, estime que le Parlement a adopté « la législation la plus ambitieuse contre les plastiques à usage unique ». Et d’ajouter : « Elle est essentielle pour protéger l’environnement marin et réduire les coûts des dommages environnementaux attribués à la pollution plastique en Europe, estimés à 22 milliards d’euros d’ici 2030 ».

Il y a plus de 150 millions de tonnes de plastique dans les océans, qui tuent la faune, polluent les plages et sont mangés par certains animaux comme les tortues marines, ce qui a des répercussions sur leur nutrition et leur exposition aux produits chimiques. Toutefois, la législation doit encore être approuvée dans le cadre de négociations impliquant les Etats membres, le Parlement et la Commission européenne.

Crédit photo : Pixabay (CC0/byrev)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Commission Bronner : nouvelle étape d’exclusion des penseurs dissidents ?

Fin septembre 2021, Gérald Bronner, sociologue,  est nommé par Emmanuel Macron à la tête d'une commission, chargée de rendre...

Port-Louis, Brest. Le musée national de la Marine a accueilli 181 778 visiteurs dans ses cinq sites du littoral en 2021

En sept mois et demi d’ouverture, de mi-mai à fin décembre 2021, les musées de Brest, Port-Louis, Rochefort et...

Articles liés