Les temps sont durs pour Emmanuel Macron. Salvini le répète depuis longtemps : “Il [Emmanuel Macron] m’attaque parce qu’il est en chute libre dans les sondages”.

Et à l’approche les élections européennes de mai, le président français risque une défaite qui pourrait lui coûter très cher. Après le départ [annoncé] d’Angela Merkel, il est de fait devenu le leader des européistes qui comptent sur le jeune “marcheur” pour freiner la vague populiste. Mais cette fois, il risque de déchanter.

Au jour de son élection à l’Élysée, Macron offrait à l’Europe et à la France une entrée au son de l’hymne européen. Il s’est fait le promoteur d’une nouvelle image de l’Europe grâce à une grande opération de “com.”. Dommage que les derniers sondages et les rumeurs au sujet de sa “dépression nerveuse”, alarment maintenant les européistes.

Dimanche, l’institut IFOP a publié une étude selon laquelle le président français et sa République en Marche arriveraient en seconde position aux élections européennes. En tête, on trouve Marine Le Pen et le Rassemblement National (anciennement Front National) avec 21% des préférences dans les sondages.

Embed from Getty Images

Matteo Salvini et Marine Le Pen ont déjà lancé leur défi à l’Europe. C’est désormais bien connu. Les deux politiques se sont rencontrés en Italie. Avec eux, il y aura aussi Viktor Orban pour former ce front souverainiste compact dont le chef de file pourrait être, selon les rumeurs, le ministre de l’Intérieur italien ou le suédois Jimmie Akesson.

Le projet des “populistes” pourrait obtenir plus de force si Marine Le Pen arrivait à doubler Macron. Après l’exploit réalisé par la Ligue et le M5S, le gouvernement [italien] semble désormais bien établi, et Orban ne devrait pas avoir de problème en Hongrie. Arracher la France aux européistes serait en revanche un gros coup.

Traduction : Hélène Lechat

Source : Il Giornale (6 novembre 2018)

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine