Capture accidentelle des dauphins : l’acoustique au service des pêcheurs

A LA UNE

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

Réduire les captures accidentelles de cétacés est un sujet de préoccupation majeur pour les pêcheurs français, qui ont entamé des travaux de recherche en partenariat avec les scientifiques depuis plusieurs années.

Cette année, le projet PIC (« Analyse de l’utilisation des PIngers à Cétacés pour les activités de pêche des chalutiers pélagiques et des fileyeurs »), porté par l’organisation de producteurs Les Pêcheurs de Bretagne, en partenariat scientifique avec Ifremer et l’observatoire Pélagis, et financé par France Filière Pêche, a permis de tester l’efficacité de répulsifs acoustiques, appelés « pingers », afin de réduire les captures accidentelles de dauphins par les navires pratiquant la pêche au chalut pélagique.

dauphins

L’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral et au développement durable des activités maritimes. À ces fins, il conçoit et met en œuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère des bases de données océanographiques.

L’Observatoire Pélagis est une unité mixte de service de l’Université de La Rochelle et du CNRS, dont la mission est le suivi de l’état de conservation des populations de mammifères marins et autres prédateurs marins dans les eaux françaises, au service de la recherche en écologie marine et des politiques publiques de conservation du milieu marin.

Qu’est-ce qu’un Pinger ?

Un pinger est un système, positionné sur l’engin de pêche, qui émet des signaux acoustiques pour éloigner les cétacés des engins de pêche afin de réduire les captures accidentelles. Le signal émis est inaudible par les poissons.

De février à avril 2018, un total de 6 chalutiers pélagiques ont mis en œuvre le protocole de test défini par les partenaires du projet sur l’intégralité de leur saison hivernale. Au total, 218 opérations de pêche ont été observées, durant lesquelles les traits (action de pêche au chalut) avec et sans « pingers » ont été alternés. Les résultats affichent une diminution significative de 65% des captures accidentelles observées, confirmant l’efficacité réelle des pingers. `

pinger

Qu’est-ce que ce projet a changé ?

Sur la base de ces premiers résultats très encourageants, les mesures suivantes seront mises en œuvre du 1er décembre 2018 au 30 avril 2019 lors des marées réalisées au chalut pélagique :

  • Équipement de TOUS les navires de pingers pour la saison hivernale 2018-2019
  • Amélioration de la connaissance scientifique par le marquage de carcasses, afin de mieux comprendre la relation entre captures accidentelles et échouages
  • Augmentation du nombre d’observateurs pour mieux comprendre le phénomène de captures accidentelles.

Les suites du projet :

Les professionnels souhaitent également aller plus loin en lançant un nouveau projet de recherche (LICADO, « Limitation des captures accidentelles de dauphins communs en golfe de Gascogne : tests d’efficacité »), visant à améliorer la performance des systèmes acoustiques et déployer la technologie à d’autres activités comme la pêche au filet. Ces travaux, cofinancés par le FEAMP ( Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche, dont la mesure 39 soutient des projets d’innovation favorisant la conservation des ressources biologiques marines exploitées et des écosystèmes marins) et France Filière Pêche, se dérouleront de 2019 à 2021 (sur 3 saisons hivernales successives) et renforcent les initiatives vertueuses de la filière, pour faire de la pêche une activité nourricière durable et respectueuse des espèces marines.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19, tyrannie sanitaire. Bientôt tous pucés ? [L’Agora]

3 parlementaires du Sénat ont rédigé un rapport dans le cadre de la délégation à la prospective intitulé :...

Damocles lance une pétition pour supprimer les subventions à la presse

Damocles - dont nous avions interrogé le fondateur, Samuel Lafont - lance une pétition pour supprimer les subventions à...

Articles liés

La coopération pêcheurs/scientifiques au coeur de la lutte contre les échouages de dauphins

La période hivernale 2020/2021 a vu le nombre d'échouages de dauphins chuter de 30% par rapport à la moyenne des quatre années précédentes. Pour...

Isabelle Le Callennec (LR) : « Jersey, Saint-Brieuc… ou l’échec de la méthode »

Isabelle Le Callennec, tête de liste Les Républicains à l'occasion des élections régionales de juin 2021, vient d'adresser à la presse une tribune intitulée...

Brexit, pêche. Littoral, la marée du passage

Cette histoire se déroule sur le front maritime du Brexit, à bord du chalutier l'Itasca basé à Roscoff. Ce chalutier hauturier (21 mètres, 5...

Larmor-Plage : Seabird invente un filet de pêche biodégradable et compostable

Un filet de pêche biodégradable en mer et compostable, voilà une une innovation technologique qui fait beaucoup parler d'elle. La matière qui sert à ce...