D’ar 24 a viz Kerzu e vo lidet ‘el kustum overenn gouel an Nedeleg e bro An Oriant. D’ar blez-mañ e vo un tammig a chañjemant : ‘Vo ket mui an overenn rac’h é brezhoneg, rak n’en d’eus ket mui trawalc’h a veleion yac’h da lidañ an holl overennoù Nedeleg e brezhoneg penn da benn en eskopti Gwened.

E mod-sen e vo lidet an overenn, ul lod e brezhoneg (ar c’hanennoù hag al lennadennoù) hag ul lod arall e galleg (lodennoù ar beleg : an Aviel, ar predeg hag ar bedenn-veur…) ‘El kustum e vo sawet ul levrig get kement tra deliet a-barzh avit ar re ha ne ouiant ket brezhoneg anezhe. Da 6e15 de noz e komañso ar veilhadeg kent an overenn en iliz sant Loeiz (Itron Varia ar Viktoer) ag an Oriant (An Iliz bras ag ar c’hreiz-kêr.) Lidet ‘vo get an Arc’hbeleg ag iliz sant Loeiz : an Ao. Fresneau. Un dra newez ozhpenn : implijet ’vo troidigezh newez ar misal roman aotreet get an Tad Santel ha treuzskriwet e brezhoneg Bro-Gwened. Chetu perak e vo chañjet un tammig ar skritur hrevez mod skritur peurunvan. ‘El rezon e vo orglezoù ha sonerion, er mem mod ag ar blezioù tremenet…

Le 24 décembre aura lieu comme d’ordinaire la messe bretonne de Noël du Pays de Lorient). Cette année, il y aura quelques modifications : ce ne sera plus une messe intégralement en breton, car il n’y a plus assez de prêtres valides capables de célébrer entièrement en breton les messes de Noël dans le diocèse de Vannes.

La messe sera donc chantée en bonne partie en breton : (chants et lectures) et en partie en français (les parties revenant au célébrant (Evangile, homélie, prière eucharistique)… Comme lors des années précédentes, un livret de messe entièrement bilingue sera distribué aux fidèles, surtout pour ceux qui connaissent peu ou pas le breton. La veillée avant la messe débutera à 18H15 à l’église saint Louis/N.D de Victoire de Lorient (la grande église du centre-ville) Elle sera célébrée par l’abbé Fresneau, archiprêtre de saint Louis. Une autre nouveauté : la nouvelle traduction du missel et du lectionnaire romain reconnue par le Saint Siège et adaptée en vannetais sera employée, c’est pourquoi, l’orthographe sera quelque peu modifiée pour se rapprocher davantage de l’écriture unifiée. Bien sûr, comme les années précédentes, les cantiques seront accompagnés par l’orgue et la bombarde…

Cette messe de Noël est intéressante à plusieurs niveaux : mise en place il y a plusieurs années par des personnes qui connaissent la liturgie, il  y a ce respect de ce que demande l’Eglise lors de la messe de Noël. La richesse (tant sur le plan des textes que des mélodies) de nos cantiques bretons de Noël exaltent cette liturgie. Choix de vieux cantiques «  traditionnels » vannetais de Noël (Sellet a lein en neañw, e-kreiz en noz didrouz, kanamp Noel, Jezuz-krouedur, peh trouz ‘zo àr an douar, petra ’zo heneah a newe) et de vieilles transcriptions bretonnes de chants universels de Noël : Martyrologe de la Nativité, minuit, Chrétiens, Kyrie des Anges, puer natus… et c’est entre autres pourquoi d’année en année, l’assemblée n’a cessé de grandir. Il faut dire aussi que l’heure précoce y est également pour quelque chose…

Renseignements : 02 97 81 57 68 /[email protected]

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine