Salvini tacle Macron : « Qui sème la pauvreté récolte les manifestations…»

A LA UNE

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...
Samedi 8 décembre. Alors que dans un Paris quadrillé par les forces de l’ordre Emmanuel Macron était enfermé dans son bunker de l’Élysée, à Rome 80 000 personnes venues de toute l’Italie ont acclamé Matteo Salvini. Tout un symbole.

Arrivé sur un air d’opéra de Puccini, Matteo Salvini, vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, a pris la parole sur la Piazza del Popolo, au cœur de la capitale italienne, pour célébrer ses six premiers mois de gouvernement.

Un hommage à la famille et à la culture millénaire de l’Italie

Le ministre de l’Intérieur a commencé par rendre hommage à la famille, aux Italiens, qui doivent, selon lui, retrouver leur dignité, et à la culture millénaire de l’Italie.

Alors que la Ligue est créditée par les sondages de plus de 30% d’intentions de vote – contre 17% en mars dernier – Salvini a réaffirmé que la coalition formée avec le Mouvement 5 étoiles allait tenir tout au long de la législature.

https://www.youtube.com/watch?v=6nBeURxzd94

L’homme politique le plus populaire d’Italie

En six mois de gouvernement, Matteo Salvini est indiscutablement devenu l’homme politique le plus populaire d’Italie. Cette popularité est due notamment au fait d’avoir fermé les ports aux ONG de secours aux migrants. Dans la foule, de très nombreux calicots portés par ses partisans le remercient d’avoir « arrêté l’invasion ».

 « Ne déraciner ni les peuples ni les cultures »

Sur la question des migrants, Salvini affirme : « L’Afrique s’attend et recevra, de moi et de notre gouvernement, non pas des fonds récoltés dans des méga-concerts qui en fait finissent dans les poches des ministres et de leurs copains, mais de l’aide pour grandir, pour étudier, pour se soigner, pour travailler chacun sur sa terre, chacun dans son village, chacun dans sa communauté, sans déraciner les peuples et les cultures » (RFI, 08/12/2018).

Sur la question du bras de fer que le gouvernement italien a engagé avec la Commission européenne sur son budget résolument anti-austérité – budget rejeté par Bruxelles – Matteo Salvini a réaffirmé avec force son euroscepticisme.

« Nous n’avons peur de rien ni de personne

« Si l’Europe se limite aux contrôles, aux mises sous tutelle, au spread [l’écart très surveillé en Italie entre les taux d’emprunt italiens et allemands], au 0,1% [de déficit] en plus ou en moins, cette Europe est destinée à faire faillite», a-t-il expliqué avant de lancer à propos des discussions en cours avec Bruxelles : « Nous n’avons peur de rien ni de personne.» (RT France, 08/12/2018)

«  Qui sème les fausses promesses récolte la réaction des périphéries et des campagnes »

Matteo Salvini n’a pas manqué non plus de tacler Emmanuel Macron –  qui avait parlé de « lèpre » (Quimper, 21 juin 2018) à propos des leaders européens opposés à l’invasion migratoire – en évoquant le mouvement des Gilets jaunes : « Qui sème la pauvreté récolte les manifestations, qui sème les fausses promesses récolte la réaction des périphéries et des campagnes » (RT France 08/12/2018). À bon entendeur…

PLG

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

 

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Projet éolien et pollution en baie de Saint-Brieuc : la colère

La nappe d'huile rejetée accidentellement lundi sur le chantier du parc éolien et qui s'étendait sur plusieurs kilomètres au...

Covid-19. André Bercoff met mal à l’aise un virologue en le confrontant sur les Fauci Leaks et la vaccination

Covid-19. André Bercoff met mal à l'aise un virologue en le confrontant sur les Fauci Leaks et la vaccination https://www.youtube.com/watch?v=JIVW2WteyPU Crédit...

Articles liés

De Clovis à Macron : vie et fin d’une nation ?

Nos politiques actuels montrent d’évidentes ambitions personnelles. Elles sont cependant bien trop étriquées et mensongères pour qu’elles se développent en une ambition pour la...

Prêt et annulation de créance de la France au Soudan : Macron essaie-t-il de contrer l’influence russe ?

La France a annoncé qu’elle prêterait 1.5 milliards de dollars au Soudan pour solder ses arriérés avec le FMI et lui pardonnerait 5 milliards...

Jean-Marc Ayrault peine à faire valoir le thème de l’esclavage

En confiant les clés de Nantes à Johanna Rolland en 2014, Jean-Marc Ayrault imaginait-il qu’il allait si vite devenir un has been ? Débarqué de...

Affaire Jérôme Rodrigues : « On veut faire payer un petit flic des multiples erreurs des décideurs de l’administration »

Affaire Jérôme Rodrigues : « On veut faire payer un petit flic des multiples erreurs des décideurs de l’administration ». Nouvelle vidéo réalisée par le...