La tension est montée d’un cran le 8 décembre dernier entre gilets jaunes et forces de l’ordre, en périphérie de Saint-Brieuc.

Zone commerciale de Langueux

Il n’y a pas qu’à Paris que la situation se tend entre le mouvement des Gilets jaunes et la police. La Bretagne n’est pas en reste et c’est dans la zone commerciale de Langueux, ville de l’agglommération de Siant-Brieuc, qu’une violente altercation a eu lieu samedi 8 décembre en milieu d’après-midi.

Au niveau du rond-point « Côté Terre », les Gilets étaint plusieurs centaines à s’être donné rendez-vous près du magasin Carrefour de Langueux. Une zone qui est par ailleurs devenue le principal lieu de l’activité commerciale sur Saint-Brieuc tandis que les petits commerces du centre-ville connaissent de grandes difficultés.

Policier frappé et lacrymogènes

Des difficultés économiques sur le bassin briochin qui expliquent en partie la détermination et l’ampleur du mouvement des Gilets jaunes depuis le début de la contestation dans ce secteur des Côtes d’Armor. Aux alentours de 15 h ce samedi, la situation a ainsi dégénéré lorsque les policiers ont commencé à utiliser leurs bombes lacrymogènes contre la foule présente suite à une altercation.

C’est alors que les Gilets jaunes ont répliqué en usant à leur tour de gaz contre les forces de l’ordre. Un policier aurait ensuite tiré au flashball vers la foule. Aussitôt, les manifestants lui ont asséné des coups et  l’homme s’est retrouvé à terre. Par la suite, 130 militaires et un escadron de gendarmerie mobile ont été appelés en renfort sur place. La situation est restée tendue jusqu’en soirée et des interpellations ont eu lieu. Des comparutions immédiates sont prévues ce lundi.

Crédit photo : Capture YouTube
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine