Allaire (56). Un incendie dans les locaux du futur centre d’accueil de migrants à Allaire [Vidéo]

A LA UNE

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Un incendie, probablement d’origine volontaire, s’est déclaré dans les locaux du futur centre d’accueil de migrants à Allaire. Cela s’est passé dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 décembre, dans les locaux de l’ancienne gendarmerie, fermée, qui devait donc laisser sa place à un centre accueillant de jeunes migrants.

Un carreau a été cassé, et des pneus de véhicules de l’association Sauvegarde 56 ont par ailleurs été crevés, ce qui fait qu’aujourd’hui, la gendarmerie privilégie la piste criminelle.

Voir ci-dessous le reportage de France 3 Bretagne.

Un accueil qui, comme à Arzano, provoque discussions et division au sein de la commune et du secteur, entre partisans de cet accueil et opposants. Le 13 octobre dernier, un face-à-face tendu entre pro en anti-migrants s’était déroulé dans cette petite commune de moins de 4000 habitants située près de Redon. Il est vrai que les habitants n’ont pas été consultés, comme partout où l’Etat veut imposer un accueil de migrants, à ce sujet, ce qui contribue à augmenter les tensions, la population ayant le sentiment de ne pas avoir son mot à dire, concernant pourtant sa vie quotidienne locale.

A noter que le bâtiment venait d’être réhabilité, aux frais du contribuable, pour l’accueil de ce nouveau public qui pourrait donc remplacer les gendarmes.

Une plainte va être déposé par le conseil départemental qui a suspendu temporairement l’accueil des migrants du fait de l’incendie.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ur gwaz aet da vaouez a glask bezañ anavezet evel ur tad

Biskoazh luzietañ ! C. a zimezas gant N. e 1999. D'ar mare-se e oa ur gwaz. E 2011 e cheñchas...

Loudéac. Du rap, des Roumains, des Mahorais… et un climat d’insécurité.

Certains habitants de Loudéac ne se sentent plus en sécurité du fait d'incidents à répétition dans la petite ville...

Articles liés

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a observé jusqu'à présent une certaine...

Ur gwaz aet da vaouez a glask bezañ anavezet evel ur tad

Biskoazh luzietañ ! C. a zimezas gant N. e 1999. D'ar mare-se e oa ur gwaz. E 2011 e cheñchas tu : aet da vaouez ! Kemmet...

Loudéac. Du rap, des Roumains, des Mahorais… et un climat d’insécurité.

Certains habitants de Loudéac ne se sentent plus en sécurité du fait d'incidents à répétition dans la petite ville des Côtes d'Armor. Des rixes...

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la France ne connaissent pas de...