Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Gilets jaunes. A propos du discours d’Emmanuel Macron [Tribune libre]

Un lecteur nous adresse ce texte, à propos du discours d’Emmanuel Macron lundi 10 décembre, en pleine crise des Gilets jaunes.

Le Président Macron a parlé aux français lundi 10 décembre 2018… Qu’en ont pensé les 23 millions de français qui l’ont écouté ? … Je ne sais.

J’en suis réduit à ausculter ce qu’en ont dit les médias.

A grands traits, je retiens que l’exécutif :

– considère que la colère des Gilets jaunes (GJ) est juste ;

– condamne la violence (mais l’État la pratique assidûment) ;

– lance la notion d’urgence économique et sociale (idée nouvelle, mais totalement vide de réalités concrètes) ;

– soulage les plus malheureux par : une prime de fin d’année payée par les employeurs ; un coup de pouce au SMIC de 100 € qui ne coûtera rien aux employeurs (elle coûtera donc au budget de l’Etat) ; un gel en 2019 de l’augmentation de la CSG des retraités gagnant moins de 2000 €/mois ; la défiscalisation des heures supplémentaires ; la chasse à l’évasion fiscale (le milliard des congrégations de 1789).

Cela me semblait bref pour 12 minutes de discours. Alors j’ai écouté en différé. Eh bien, ce que j’ai trouvé en plus est un flot de sentiments, généreux d’un côté, menaçants de l’autre, mais sans application directe, avec en toile de fond l’idée que les soucis du temps présent, c’est « la faute à mes prédécesseurs sur 40 ans ».

Si ce dernier point était un constat, on s’approcherait de quelque chose de constructif. J’ai connu il y a 40 ans, une France avec un taux de prélèvements obligatoires à 28% à la sortie des « trente glorieuses ». Il est aujourd’hui de plus de 50%, et il a encore augmenté sous la présidence de M. MACRON.

En économie politique, cela s’appelle du collectivisme, ou encore du communisme, sans Lénine.

Les conséquences de ce collectivisme sont :

– l’appauvrissement de la France, mesurable à son recul dans le classement économique des nations (fuite des entreprises et des grandes fortunes) ;

– la ruine des classes moyennes, et notamment de la couche inférieure de la classe moyenne, poussée vers l’indigence alors qu’elle travaille dur : c’est le cœur de la révolte des GJ. L’issue normale des économies de type collectiviste est l’anarchie. Pourquoi ? Parce que dans un tel système, la pression fiscale ne peut qu’augmenter au fur et à mesure :

– qu’augmente les charges de l’état qui dirige tout et subventionne à tour de bras : l’éducation, l’information, la santé, la recherche, l’entretien du patrimoine, les infrastructures…outre ses charges régaliennes de toujours (polices, armées, administration) ;

– qu’augmente le personnel nécessaire à cette prise de possession de toutes les activités du pays ; – qu’augmente la charge de secours aux plus démunis (RSA, chômage, accueil des migrants…) ;

– que diminue la solvabilité des Français au travail. La pression fiscale augmente jusqu’à ce que l’Etat finisse par caler, comme un bulldozer qui ne cesserait de décaper le sol et dont le tas n’arrête pas de grossir. La machine chauffe et finit un jour par s’arrêter.

M. Macron a raison. Ses prédécesseurs étaient comme lui des socialistes collectivistes, comme une partie notable des GJ, qui pensent que les institutions sont en cause, le dialogue, le rôle des femmes, épatati, épitoussa (pour le détail, se rendre sur les médias officiels et payés par l’État). Le bateau « État » n’est pas neuf, mais il n’est pas en cause. S’il coule et n’avance plus, c’est qu’on l’a trop chargé de fret (impôts, taxes…) et qu’on a noyé trop de rameurs (foyers fiscalement producteurs).

Or, dans son dernier discours, que propose M. Macron, qui vient de signer l’accord de Marrakech sur les migrations ? :

Réparer superficiellement le bateau (commissions, dialogues, états d’urgence…), augmenter le poids du Fret (augmentation du SMIC à charge de l’impôt), « flinguer » de surcroit quelques rameurs (prime de fin d’année payée par les employeurs ; chasse à l’évasion fiscale, prison pour les GJ – je serai impitoyable).

Aussi, je pense hélas que l’on va vers un acte V des GJ.

Raoul Kerhaliguen.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

morlaix_skol_vreizh

MORLAIX

Des sépultures découvertes lors de fouilles sur le chantier du futur musée de Morlaix

NANTES

Nantes : Trois individus arrêtés pour une série de « vols à la clenche »

Rome

Ensauvagement, Immigration, Justice, RENNES

Rennes. Un SDF originaire de Djibouti a violemment agressé plusieurs femmes âgées

Rugby, Sport

Rugby. Le RC Vannes loupe le coche à Biarritz (10-12)

Biathlon, Sport

Biathlon. Le retour de Tandrevold à Oslo, le réveil de Laegreid

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Macron au salon de l’agriculture : deux versions médiatiques – Le Nouvel I-Média

Découvrir l'article

Politique

44 % des français considèrent qu’il faut limiter les pouvoirs du Conseil constitutionnel en matière de législation

Découvrir l'article

Politique

Quand le nouveau Premier ministre Gabriel Attal évoquait le mouvement des Gilets jaunes et « un climat nauséabond »

Découvrir l'article

Immigration, Tribune libre

Couvrons la France et la Bretagne de banderoles “IMMIGRATION STOP !” [L’Agora]

Découvrir l'article

Sociétal

L’alliance Macron-LFI exulte face à la répression politique en France

Découvrir l'article

Politique

La catosphère et Macron. Cathos mais pas trop ?

Découvrir l'article

Sociétal

Terrorisme, guerre : ce qu’on ne vous dit pas ! – I-Média n° 463

Découvrir l'article

Politique

Autonomie de la Corse: le discours en intégralité d’Emmanuel Macron sur l’île

Découvrir l'article

International

Coup d’État au Niger : l’échec de la stratégie d’Emmanuel Macron

Découvrir l'article

Economie

Uber – Macron : liaisons dangereuses

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍