Les arbres de Noël en entreprise sont-ils en train de disparaître ?

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Le traditionnel sapin sous lequel le Père Noël accueillait tous les enfants des salariés d’une société semble être une tradition en voie de disparition. En effet, 82% des Français interrogés via un sondage qapa déclarent que leur entreprise n’organise pas d’arbre de Noël.

Pourtant, plus de 88% des personnes interrogées seraient ravies que les enfants des salariés soient conviés à une distribution de cadeaux dans leur entreprise.

Pour les 18% qui se donnent la peine d’organiser un arbre de Noël dans leur société, 73% des enfants des salariés y participent. Cependant, les cadeaux distribués à cette occasion ne semblent pas émouvoir les parents. Ainsi, seulement 16% les trouvent « géniaux », 23% « moyens » et 61% complètement « nuls ».

Les traditions se perdent…

Pourtant, lorsqu’ils étaient eux-mêmes enfants, 71% des salariés disent avoir participé à des arbres de Noël dans l’entreprise de leurs parents. Une tradition qui semble disparaître progressivement pour plus de 86% des personnes interrogées.

Un petit espoir tout de même : à la question «  Seriez-vous pour ou contre l’obligation d’organiser un Arbre de Noël en entreprise ? », la grande majorité est « Pour » avec 48% de votes. Les « contre » sont minoritaires avec 21% et les « sans opinion » à 31%.

Les causes de cette disparition ne semblent pas directement expliquées, même si totalitarisme laïque et influence d’autres religions en France amènent tout ce qui tourne autour de Noël à être progressivement envoyé aux traditions désuètes. Au détriment de la cohésion d’entreprise ou de collectivité – qui n’a pas en tête de nombreux souvenirs des arbres de Noël avec ses parents ? – au détriment également d’un moment très apprécié de tous, de cadeaux parfois bienvenus car hors de portée de certains budgets familiaux et d’une soirée traditionnelle et conviviale.

Sondage effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions de candidats actifs et 135.000 recruteurs (commerçants, artisans, TPE, PME, grosses entreprises) sur la base Qapa.fr en décembre 2018. Profils des personnes interrogées : 50% non-cadres et 50% cadres. 51% de femmes et 49% d’hommes. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives. Tranches d’âges : 2% de 18-24 ans, 20% de 25-34 ans, 44% de 35-44 ans, 32% de 45-54 ans et 2% de plus de 55 ans.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

Articles liés

Entreprises bretonnes. Un rapport au numérique bouleversé par la crise sanitaire

Depuis 2020, la crise sanitaire que nous traversons a contraint les entreprises à s'adapter au contexte via un recours aux usages numériques. Comment ont-elles...

Open de l’international 2021. Une édition en ligne pour les entrepreneurs bretons le 5 juillet

La 9e édition de l'Open de l'international organisée par Bretagne Commerce International aura lieu le 5 juillet prochain. Un événement destiné à séduire les...

Aménagement du congé paternité et du congé d’adoption en entreprise

Au 1er juillet prochain, les congés paternité et d'adoption vont être aménagés, dans leur durée et dans leurs modalités. Avec une partie rendue obligatoire...

Religion au travail. Une étude de l’Institut Montaigne montre la pression des revendications liées à l’Islam

Une étude publiée ce jeudi par l’Institut Montaigne constate une hausse des comportements qualifiés de “rigoristes” religieux en entreprise, avec une ampleur significative des...