Denier du culte : l’Église en souffrance

A LA UNE

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

La Conférence des évêques de France s’inquiète des derniers chiffres du denier de l’Église. Présidée par Mgr Pontier, évêque de Marseille, la conférence des évêques affirme, par la voix de son secrétaire général, être « clairement face à un déclin ».

Et pour cause, parmi les raisons de ce déclin de l’institution en France et des dons qui lui permettent de vivre, on peut aisément trouver de multiples explications : baisse du nombre de vocations, baisse du nombre de baptêmes, absence de pratique régulière ou encore rejet de la religion, prises de position politique heurtant certains croyants ( par exemple, sur l’accueil des migrants) et surtout indifférence… Ces éléments sont bien réels notamment depuis la crise qu’a engendré le Concile Vatican 2. Pourtant, ils ne sauraient expliquer à eux seuls les difficultés financières de l’exercice 2018 du denier du culte appelé aujourd’hui denier de l’Église.

Des dons en baisse

Alors que ce dernier représente 40 % du montant total des dons reçus par les diocèses, les chiffres de fin septembre faisaient état d’une baisse de 5,5 % par rapport à l’exercice précédent… une baisse importante qui tire aussi son origine de la politique fiscale menée par le gouvernement : maintien d’un impôt sur la fortune immobilière, augmentation des prélèvements… mais surtout la peur du prélèvement à la source ! Et pourtant l’arrivée de ce nouveau mode de prélèvement n’enlève aucunement la possible déduction fiscale… mais comme beaucoup d’autres institutions ou associations, l’Église de France n’a pas su communiquer sur le sujet…

Un problème qui touche donc bon nombre de structures associatives qui devraient compenser lors de l’exercice suivant à condition d’adopter une démarche plus pédagogique.

En attendant, l’Église, elle, va devoir faire face à cette question. Jusqu’à présent l’institution s’en sortait plutôt bien en compensant la perte de donateurs, liée au vieillissement, par une hausse du don moyen. Il atteignait tout de même 232 € en 2017. Les années à venir s’annoncent beaucoup plus compliquées. Si une ultime campagne de don a été lancée le 20 décembre et si une plateforme de don unique et directe verra le jour en 2019, sur le long terme l’Église devra envisager d’adopter un nouveau modèle si ce n’est se transformer en profondeur.

Un phénomène nouveau : la communautarisation du don

Car outre le vieillissement des fidèles et la baisse de fréquentation des églises, le phénomène auquel vont devoir faire face les diocèses est la communautarisation du don, à savoir l’abandon par de nombreux catholiques du denier du culte au profit de dons versés à une communauté, une fraternité ou une structure catholique plus proche de leur foi ou de leurs convictions…

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19, tyrannie sanitaire. Bientôt tous pucés ? [L’Agora]

3 parlementaires du Sénat ont rédigé un rapport dans le cadre de la délégation à la prospective intitulé :...

Damocles lance une pétition pour supprimer les subventions à la presse

Damocles - dont nous avions interrogé le fondateur, Samuel Lafont - lance une pétition pour supprimer les subventions à...

Articles liés

Allemagne. Plus de 100 prêtres catholiques défient le Vatican en célébrant des mariages homosexuels

En signe d'opposition avec le Vatican, plus de 100 prêtres catholiques allemands ont décidé de bénir le mariage de couples homosexuels au titre d'une...

Crise sanitaire : les diocèses dans le rouge, exemple dans le Finistère

2020 qui s'achève a été difficile pour beaucoup, notamment pour l'Eglise catholique de France qui enregistre un déficit financier de 90 millions d'euros cette...

Eric Zemmour : « L’Église devrait être garante de la Tradition »

Eric Zemmour : « L’Église, depuis Vatican II, croit qu’elle doit se soumettre en permanence au Siècle, alors qu’elle devrait être garante de la...

Julien Aubert (LR) : « On peut être ici 200, pendant 3h, séparés d’1 siège mais pas 50 pour prier 1h dans une église,...

Julien Aubert (LR) : « On peut être ici 200, pendant 3h, séparés d'1 siège mais pas 50 pour prier 1h dans une église,...