Qu’est-ce que c’est fatiguant, tous les jours, surtout lorsqu’on est un identitaire européen et fier de l’être, de lire ici ou là que l’Europe serait mère de tous nos maux.

Que le traité franco-allemand d’Aix-la-Chapelle va inclure la fin de l’Alsace et de la Lorraine française (les mêmes qui hurlent et qui ne disaient rien quand l’Alsace a été dissoute en tant que région). Que l’Europe tue nos agriculteurs et nos paysans ou, du côté anglais, que l’Europe serait responsable de l’immigration au Royaume-Uni.

Des mensonges, encore des mensonges et toujours des mensonges.

Mais c’est pas un peu fini ces conneries ?

L’Europe, avant toute chose, c’est un continent, une civilisation.  Vous n’avez pas envie de lire ? Alors voici une bonne définition en vidéo de ce qu’est être Européen.

L’Union Européenne, c’est la concrétisation d’une volonté : celle de ne plus JAMAIS se livrer à des guerres civiles fratricides sur le sol Européen. Ils me donnent la nausée ceux qui aujourd’hui encore ici ou là parlent de l’Allemand comme on parlait du Boche il y a un siècle. Ou ceux qui en sont encore rendus à expliquer que les peuples du Royaume-Uni seraient nos grands rivaux devant l’éternel.

Mais vous vous êtes déjà regardés dans une glace ? Nous sommes presque les mêmes. Nous avons un passé commun, une histoire commune. Nous avons des intérêts en commun face aux USA, au Brésil, à la Chine, à l’Inde, à l’Afrique en pleine explosion démographique.

Quand j’entends Nicolas Bay s’insurger contre l’UE, ou encore Asselineau nous expliquer que nous, en France, serions plus poche des Africains que des Lettons, je manque de m’étrangler (Mélenchon disait la même chose).

@ThFerrier @Istaria Ce n’est pas vrai, les Français sont bien plus proches des Tunisiens, des Marocains, des Maliens que des Lettons

Mais qui sont ces gens ? D’où sortent-ils ? Ont-ils déjà seulement voyagé un peu ? C’est sûr, la Lettonie, la Finlande, l’Irlande, c’est moins exotique que les vacances « all inclusive » dans un club à Djerba, à Marrakech ou à côté d’Istanbul. Mais cela n’enlève rien au fait que l’Irlandais, le Letton et le Finlandais, bien que ne parlant pas la même langue (c’est pour cela qu’on tente de nous apprendre l’anglais à l’école, pour nous rapprocher des autres Européens et pour pouvoir COMMUNIQUER) sont plus proches de moi qu’un blédard !

Qu’on soit bien clair. Je rêve demain d’avoir un président allemand, un Premier ministre gallois, et un ministre de l’Intérieur italien. D’avoir des dirigeants qui travaillent en commun pour qu’une armée composée d’Européens assure ma sécurité et celle de mes gamins aux frontières de l’Europe. Que des Suédois, des Tchèques, des Serbes et des Alsaciens travaillent ensemble à explorer la Lune, puis Mars, puis le reste de l’Espace. Qu’ensemble toujours, ils inventent les procédés nous permettant de bénéficier sur tout le continent d’une énergie pas chère, non polluante, et aux dangers limités.

Que mes enfants, après avoir appris qui ils étaient et d’où ils venaient, puissent étudier avec des Russes, des Croates, des Napolitains et des Écossais, que sais-je encore. Qu’ils puissent travailler à Londres, à Dubrovnik, à Budapest ou à Perpignan en bénéficiant des mêmes droits sociaux, des mêmes prétentions salariales, du même code du travail avec ses adaptations régionales.

C’est ça l’Europe, c’est cela l’Union Européenne qu’il faut mettre en place, et vite. Oui, bien entendu qu’il faut supprimer la commission européenne, et toute la bureaucratie de Bruxelles. Une bureaucratie fille du jacobinisme français, et de personne d’autre. Quand des souverainistes français, jacobins, centralistes, dénoncent le système qu’ils défendent par ailleurs pour leurs intérêts nationaux, c’est l’hôpital qui se moque de la charité.

511,8 millions d’habitants vivant sous un même toit, avec des lois similaires mais adaptables et modulables selon les régions et les nations, c’est possible, c’est souhaitable, c’est indispensable, pour l’avenir de nos enfants dans un monde que l’Europe ne domine plus de toute sa puissance.

Oui, les souverainistes qui se félicitent de la dislocation de l’Europe ne sont que la deuxième tête de l’hydre qui risque de conduire notre continent dans le mur (et d’hypothéquer l’avenir de nos enfants) ! Ils mentent lorsqu’ils disent que la France, que l’Allemagne, que le Royaume-Uni pourraient, seuls, affronter les défis qui nous attendent au 21ème siècle. Divisés, les Européens disparaîtront. Unis dans leur diversité d’européens, ils triompheront.

Vive l’Europe, vive l’Union européenne, vive l’union des peuples européens !

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.