L’islam est considéré comme une menace pour le mode de vie britannique par plus d’un tiers de la population du Royaume-Uni, selon un rapport du groupe antiraciste Hope not Hate (voir le rapport intégral ici). 35 % des 10 000 personnes interrogées dans le cadre de l’enquête annuelle du mouvement de gauche pensent que l’islam constitue généralement une menace pour le mode de vie britannique.

Chez ceux qui ont voté conservateur à l’élection générale de 2017, le score s’élève à 49 % contre 22 % des partisans travaillistes.

Le sondage, réalisé en juillet 2018 a également révélé que 32 % des personnes interrogées estiment qu’il existe en Grande-Bretagne des zones sous contrôle de l’islam, où la charia, la loi islamique, est appliquée où les non-musulmans ne peuvent entrer. Bien que la plupart des sondés ne mélangent pas l’islamisme radical avec l’islam dans sa globalité, les attentats islamistes de 2017 ont accéléré la défiance vis-à-vis de cette religion. 42 % des Britanniques sondés ont ainsi déclaré que leurs soupçons à l’égard des musulmans en Grande-Bretagne avaient augmenté à la suite des récents attentats terroristes 2017 (Westminster, Manchester Arena, London Bridge, Finsbury Park et Parsons Green).

Dans un sondage distinct réalisé en août 2018 auprès de plus de 5 000 personnes, 30 % d’entre elles ont déclaré qu’elles soutiendraient localement les actions visant à empêcher une construction d’une mosquée près de leur lieu de résidence.

Du côté de la jeunesse, 76 % des jeunes de 18 à 24 ans estimaient que la diversité fait partie intégrante de la culture britannique tandis que moins de la moitié des personnes de plus de 65 ans étaient d’accord. 57 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles estimaient que la discrimination à l’égard des musulmans constituait un grave problème.

L’enquête menée par l’organisation Hope Not Hate révèle également que plus des deux tiers des Britanniques, soit 68 %, estiment n’être représentés par aucun parti politique. Ceci explique aussi le succès croissant de personnalités politiques hors système, comme celle de Tommy Robinson qui cartonne sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V