Accueil Insolite Masque au charbon : un cosmétique bientôt interdit pour racisme ?

Masque au charbon : un cosmétique bientôt interdit pour racisme ? [Insolite]

charbon

Les masques cosmétiques au charbon pour purifier les pores de la peau sont-ils racistes ? C’est ce que l’on peut lire sur certains comptes Twitter. Un nouveau combat pour les partisans du politiquement correct ?

Masques au charbon : pour remplacer l’argile

Si tout le monde connaît le masque à l’argile, ce dernier a été progressivement remplacé par le charbon ces dernières années. Les amateurs de tutos beauté et de revues cosmétiques connaissent désormais ses vertus : purifier la peau en la débarrassant de toutes les impuretés s’y étant incrustées.

Précisons-le avant de poursuivre : il n’est pas question ici d’utiliser le charbon classique que l’on emploie pour les grillades estivales. En cosmétique, il s’agit d’un charbon végétal réalisé à base de bois porté à très haute température sans oxygène. Ce qui lui permet d’accroître sa concentration en carbone. Une fois appliqué sur le visage, ce charbon permet ensuite d’absorber les impuretés, le sébum et les points noirs.

Racistes, les masques au charbon ?

Toutefois, si le charbon semble donc disposer de bien des avantages pour quiconque veut se refaire une beauté, le produit ne s’est pas fait que des amis sur Twitter. Et, aussi efficace soit-il, le charbon se révèle être politiquement sulfureux. Ainsi, certaines personnes se sont interrogées sur le caractère raciste de tels masques.

Il s’avère effectivement qu’un masque au charbon appliqué ressemble à une pratique ayant subi les foudres médiatiques en son temps : le blackface. Pour mémoire, le footballeur Antoine Griezmann, en se grimant en basketteur afro-américain à l’occasion d’une soirée déguisée, avait dû présenter ses excuses après des accusations de racisme…

Masques au charbon
Source : lesinrocks.com

Même s’il ne s’agit pas encore d’un buzz à proprement parlé, cette idée que les masques au charbon auraient une connotation raciste s’est progressivement diffusée sur Twitter.

« Le racisme est insidieux parce que vous pouvez promouvoir le Blackface pendant des années sous couvert de « masque pour les pores » sans que cela ne fasse l’objet d’aucun contrôle. », peut-on lire sur l’un des comptes dénonçant le cosmétique.

« Ne va-t-on jamais parler de la façon dont le masque au charbon pousse le concept de blackface à son paroxysme ? Quand vous l’appliquez, cela ressemble vraiment à du racisme, puis vous enlevez le noir pour obtenir une peau impeccable. »

Le politiquement correct a ses limites ?

Suite à ces allégations, d’autres tweets publiés en réaction font entendre un autre son de cloche :

« Sérieusement à quoi ressemble les personnes de couleur noire pour les gens qui crient au Blackface pour quoi que ce soit de noir appliqué sur une surface pâle ? Un masque au charbon compte maintenant comme un Blackface ? »

« Des Blancs se font un masque au charbon pour se débarrasser des impuretés de leurs pores, et certains vont appeler cela blackface. Le politiquement correct a besoin de limites. »

S’il ne s’agit pour l’instant que d’un épiphénomène, cette polémique concernant les masques au charbon, question sociétale pour le moins annexe au demeurant, pourrait bien prendre de l’ampleur. Et donner l’occasion au politiquement correct de gagner encore un peu plus de terrain…

Crédit photo : Capture YouTube
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine