Depuis plusieurs semaines, la police en tenue se fait plus visible dans les allées du marché de Talensac ainsi qu’à ses abords, notamment le matin. Il se trouve que ces dernières semaines le nombre de vols – principalement par ruse – a augmenté. Plusieurs commerçants sous la halle ont notamment été victimes de « vol au rendez-moi », une très vieille méthode de délinquance astucieuse qui reprend de la vigueur.

Généralement, le délinquant achète un bien peu coûteux avec un gros billet, récupère la monnaie, puis renonce à son achat et reprend son bien, en rendant la monnaie. Seulement, il profite de la confusion pour garder et le billet, et la monnaie, voire plus. Généralement, le délinquant choisit aussi bien son heure pour frapper lors de la plus grande affluence – autrement dit entre 11h30 et 13h30 à Talensac.

Une réponse judiciaire peu dissuasive

Plusieurs commerçants de la halle auraient été arnaqués par la même délinquante, « nord-africaine, dans les quarante ans, habillée différemment mais qui a toujours un sac à main de similicuir rouge avec elle », d’après un témoin.

Par ailleurs, ces dernières semaines, plusieurs personnes – surtout âgées – ont été victimes d’autres formes de vols par ruse, après avoir été repérées par les voleurs dans les files ou lorsque ceux-ci leur demandent de la monnaie ou un renseignement. « Il arrive souvent que ces voleurs soient d’origine nord-africaine », explique un policier nantais, « Quant à leurs victimes, elles sont souvent du troisième âge, françaises. Le problème, c’est que malgré les casiers fort imposants de certains, archi-connus, la réponse judiciaire n’est guère satisfaisante et ils peuvent recommencer autant de fois qu’ils le veulent ».

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V