Ils ont perdu un œil, une main, un bout de visage, ou leurs dents. En une fraction de seconde, leur vie a été bouleversée, parfois brisée parce qu’ils marchaient pacifiquement au sein ou aux abords d’une manifestation. Ils sont plus de 2000 selon les chiffres officiels à avoir été blessés par les forces de l’ordre pendant les manifestations des gilets jaunes. Nous sommes allés à la rencontre d’une trentaine de ces blessés graves à travers la France au cours des dernières semaines.

Ce documentaire de quinze minutes montre comme hommes, femmes, adolescents ou retraités, journalistes ou simples observateurs ont été blessés, parfois estropiés à vie par une autorité hors de contrôle. Les récits sont troublants tant ils se ressemblent : la moitié d’entre eux déclare avoir attendu plusieurs heures avant d’être pris en charge par les pompiers, car les CRS leur bloquaient le passage.

Bien au-delà des blessures physiques, ils sont profondément traumatisés et font face à des troubles psychologiques graves. Beaucoup perdent leur travail, et voient leur vie de famille impactée. Avec l’expertise de David Dufresne, journaliste spécialiste du maintien de l’ordre, et Vanessa Vudo, psychologue spécialiste du psychotraumatisme, cette vidéo montre la gravité des blessures infligées, l’atteinte portée au droit de manifester, et la nécessité d’attirer d’avantage la lumière sur ces violences, devenues systémiques.

Retour sur l’usage du très controversé LBD 240, de la grenade, des dérapages et du rôle de la BAC dans ces dérapages massifs.

Réalisé par : Salomé Saqué, Louis Scocard et Antoine Dézert

À l’écriture : Salomé Saqué

Montage : Louis Scocard

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine