Agroalimentaire du futur. Une ligne de production nouvelle génération présentée chez Guelt à Quimperlé (29).

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Bretagne Développement Innovation et le pôle de compétitivité Valorial ont présenté cette semaine une ligne de production nouvelle génération chez Guelt à Quimperlé (29). Cette ligne de 15 mètres, conçue spécialement pour être exposée sur le plateau Usine Agro du Futur au Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA), à Rennes, a été imaginée par un consortium de 13 équipementiers de l’Ouest. El le imbrique des technologies numériques innovantes qui répondent aux besoins d’agilité des industriels et à la fluctuation des commandes.

La hausse des commandes spécifiques exige toujours plus d’agilité

L’usine Guelt voit croitre les demandes particulières de ses clients (GMS notamment). Il y a quelques années, ces commandes spécifiques ne représentaient que 10% de la production. Aujourd’hui, ce chiffre frôle les 50%. Cette nouvelle donne nécessite d’adapter l’outil de production : reconfiguration de la ligne, nettoyage…

« Pour assurer ces opérations sur une ligne classique, une demi-journée est parfois nécessaire. Le démonstrateur développé ici permet de reconfigurer l’outil en 15 minutes seulement », explique Guillaume Briend; L’innovation qui permet de relancer une nouvelle production rapidement réside dans un porte-outils hyper flexible développés par les partenaires du projet.

agroalimentaire2

La machine, l’opérateur et les données

Trois niveaux de lecture ont aidé à construire cette ligne d’operculage de 15 mètres de long :

  • 1er niveau : la machine . Dotée des dernières technologies numériques, la ligne d’emballage « intelligente » permet de gérer toutes les productions (standardisées ou personnalisées) et tous les volumes (de la très petite à la grande série). Pour Guelt, cet outil de production conçu pour l’Usine Agro du Futur est crédible « Les innovations développées dans ce projet peuvent être applicables dès demain » a souligné Gwenvaël Perès, directeur commercial chez Guelt.
  • 2e niveau : l’opérateur du futur. Sur cette ligne nouvelle génération, l’automatisation est partielle. Le rôle de l’opérateur reste central et a été totalement intégré au projet. Sur le démonstrateur présenté, on peut y voir un exosquelette. Il soulage l’opérateur qui est sans cesse debout et porte des charges lourdes. Dans cette même optique, une entreprise du consortium (E-Mage-In-3D) a développé des capteurs qui se fixent sur la combinaison de travail et qui permettent d’évaluer les TMS en direct. Enfin, des outils numériques permettront de réduire la quantité de papier utilisée par les opérateurs, notamment au niveau des démarches de traçabilité et de contrôle.
  • 3e niveau : l’usine 4.0 avec la valorisation des données. Toutes les machines sont connectées, les remontées et les saisies numériques de l’opérateur également. Un grand tableau de bord d’hypervision de la ligne de production permet de rassembler et de visualiser toutes ces données.

Pour découvrir cette animation phare et tous les autres démonstrateurs du plateau Usine Agro du Futur, rendez-vous au CFIA du 12 au 14 mars 2019 à Rennes (parc des expositions – hall 6 / stand A2-D3).

Crédit photo : Bretagne Développement Innovation
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Les crises d’hystérie de Solveig Halloin : top 10

Solveig Halloin, féministe animaliste et antispéciste, lutte pour la protection des animaux. Elle était invitée dans "Touche pas à...

Royaume-Uni : 29 prédateurs sexuels inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une jeune fille de 13 ans durant 7 années

Le journal Skynews rapport qu'au Royaume-Uni, 29 prédateurs sexuels ont été inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une...

Articles liés

Tyrannie sanitaire. Succès de la manifestation de Quimperlé

Ils étaient entre 700 et 1000 selon les estimations, parc du Bel-Air à Quimperlé ce week-end pour dénoncer la tyrannie sanitaire et les mesures...

Économie bretonne. Des projections optimistes pour 2021… et des nuances

L'économie bretonne peut espérer un rebond en 2021 selon certaines prévisions de la banque de France. Si ces projections sont entourées de très nombreuses...

Emploi. Des ingénieurs agronomes prisés par l’industrie agroalimentaire et agricole

Les ingénieurs agronomes sont des profils très prisés dans le secteur agroalimentaire. L'occasion de faire le point sur leur formation. Devenir ingénieur agronome en Bretagne Il...

Bro Kemperle, ur skouer evit ar brezhoneg ? – 13 munud e Breizh – Brezhoweb

(Br) Pa vez komzet deus kas ar brezhoneg war-raok 'vez techet ar Vretoned da c'hortoz kalz digant ar Stad. Ha padal zo moaien d'ober...