Ceux qui voyagent en Europe le savent : les banques se font plaisir, se goinfrent même, sur vos transactions, au sein pourtant de la même entité, l’Union européenne. Mais Bruxelles vient d’adopter une mesure visant à harmoniser les frais bancaires dans toute l’UE, ce qui devrait (sur le papier) vous faire économiser.

Concrètement, les banques européennes devront toutes pratiquer les mêmes frais lorsqu’une transaction est réalisée dans l’UE, que ce soit dans ou hors de la zone euro. Cela se fera à partir du 15 décembre 2019 (date à laquelle les banques auront l’obligation d’appliquer ces nouvelles règles). Ces frais devront être les mêmes, que la transaction soit réalisée dans la zone euro ou non.

Selon Le Figaro, cette mesure concerne les retraits, les paiements par carte ou les virements effectués en euros, devrait profiter à quelque 150 millions de consommateurs supplémentaires vivant hors de la zone euro, et représente un potentiel annuel de 2,5 milliards de transactions supplémentaires.

Il y a toutefois un trou dans l’équation ; à combien s’élèveront désormais les frais bancaires ? Car sur ce point, ce sont les banques qui gardent la main, et qui pourront continuer à pratiquer des frais de change différents lorsqu’une transaction est effectuée avec une autre monnaie que l’euro. La Commission européenne pourrait toutefois exiger des banques que le client ait connaissance du montant de ce taux avant toute opération. Si de la transparence leur sera réclamée, rien ne dit que cette harmonisation ne se répercutera pas ailleurs, sur d’autres opérations.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V