Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Stade Rennais-Arsenal FC : Retour sur une soirée historique dans un Roazhon Park en fusion 

Malgré un but encaissé d’entrée dans ce match aller face aux redoutables anglais d’Arsenal, le Stade rennais, porté par un public exceptionnel, est parvenu à retourner le match en sa faveur pour finalement s’imposer 3 buts à 1.

Stade_rennais

Une entame anglaise

D’entrée de jeu, on sent les joueurs rennais timorés et surpris par le pressing haut des anglais qui leur permettra de prendre le contrôle total du match durant les 20 premières minutes du matchs.

C’est dans ce laps de temps que les anglais se montreront dangereux et effectueront la plupart de leurs tirs (voir rubriques statistiques ci-dessous).

Ils ouvriront logiquement le score par Iwobi dès la quatrième minute.

Iwobi qui aura été le plus menaçant des anglais durant la première période.

Le premier tournant du match sera la frappe de Torreira repoussée par Koubek à la douzième minute. Les anglais conserveront la maîtrise dans les minutes qui suivent mais peu à peu la partie s’équilibrera.

Le douzième homme au soutien

Jamais au Roazhon Park où même au Stade de la Route de Lorient, le public n’aura autant influencé le scénario d’une rencontre. Présent en tribune Ville de Rennes Bas depuis de très nombreuses saisons, je n’avais jamais vu plus de la moitié de cette tribune debout durant tout un match.

Je n’avais jamais vu des « Allez les rouges » ou des « Qui ne saute pas n’est pas rennais !!!» venir des tribunes Lorient ou Vilaine aussi souvent alors que je viens au stade depuis près de 30 ans (premier match en 1989, premier abonnement en 1997 avec mon frère, lui aussi abonné depuis cette date).

Même à 0-1, l’ambiance est restée exceptionnelle et petit à petit, les joueurs bretons rentreront dans leur match au point de se créer des situations intéressantes et de provoquer de nombreuses fautes anglaises qui pousseront Sokratis Papadopoulos à laisser ses partenaires à 10. C’est le deuxième tournant du match.

Et Boom, Bourigeaud

42ème minute, Sokratis vient d’être exclu, le coup-franc est bien placé, Benjamin Bourigeaud le frappe dans le mur mais le ballon lui revient dessus, il tente la reprise instantanée et cloue Petr Cech sur place par une frappe imparable proche de la lucarne gauche du but.

Le SRFC égalise et se relance totalement dans le match.

La confiance vient de changer de camp. L’ambiance monte encore dans un Roazhon Park aux anges.

Une deuxième mi-temps exceptionnelle

Le carton rouge de Sokratis va totalement perturber les anglais qui ne seront jamais dangereux en seconde période en dehors d’une frappe bien trop molle d’œil qui fera passer le seul frisson au public rennais de cette mi-temps en dehors de quelques phases arrêtées finalement bien gérées par la défense bretonne.

Les vagues se dérouleront de l’autre côté du terrain et sans un Petr Cech toujours à un très bon niveau (auteur de 6 arrêts), le SRFC aurait sans doute pris un avantage plus conséquent.

Cependant, grâce à un centre de Zeffane détourné dans ses buts par Nacho Monreal puis à une magnifique tête plongeante d’Ismaila Sarr sur un centre de James Léa-Siliki, le Stade rennais parviendra à prendre 2 buts d’avance avant le match retour à Londres jeudi prochain.

Olivier Létang en viendra même à regretter que son club ne soit pas parvenu à inscrire un but supplémentaire.

Une victoire méritée selon les statistiques officielles de l’UEFA (source application Europa League)

Possession : 54% à 46% pour le SRFC

Tirs : 19 à 11 pour le SRFC

Cadrés : 8 à 4 pour le SRFC

Passes réussies : 83% à 82% pour le SRFC

Attaques dangereuses : 38 à 20 pour le SRFC

Corners : 3 à 3

Arrêts : 6 à 3 pour Cech face à Koubek.

Stéphan 1 Emery 0

Pendant qu’Unaï Emery fera des changements uniquement pour ne pas prendre de risque en sortant Iwobi, de loin le meilleur londonien et Aubameyang au profit de joueurs plus défensifs.

Au contraire, Julien Stéphan sentant Benjamin Bourigeaud, auteur d’un excellent match mais commençant à fatiguer, il le sortira au profit d’un James Léa-Siliki qui rentrera au poste de milieu excentré gauche soit poste pour poste.

Il sera décisif sur le troisième but rennais en adressant le centre décisif à Sarr.

En plus des changements, on notera aussi le calme de Julien Stéphan par rapport à l’attitude agitée du manager basque d’Arsenal qui passera beaucoup de temps auprès du quatrième arbitre.

Le calme et la sérénité apportés par le jeune entraîneur rennais s’est retrouvée dans l’attitude de son équipe qui en dehors de 20 premières minutes compliquées, n’a jamais semblé paniquée lors de cette rencontre.

Polémiques pour l’Emirates Stadium

Le club d’Arsenal a décidé d’annuler les billets des supporters rennais ayant pris le place en dehors du parcage et indiqué l’obligation d’être membre du club Red (obligation pour aller à l’Emirates en dehors du parcage visiteur) avant le 22 février 2019 (la date du tirage au sort).

Autre polémique, liée à la gestion de la billetterie par le SRFC.

En permettant un achat de places illimités lors de la première phase de vente samedi dernier, le marché noir a été favorisé et à peine une centaine de personnes ont acheté la majorité des 3 000 places en vente (en enlevant celles des groupes de supporters).

Les deux dernières phases de vente (1 800 ce jeudi puis 200 le jour de SRFC – Caen) ont engendré une restriction à 4 places par personnes.

De nombreuses annonces se sont multipliées pour vendre des places largement au dessus du prix d’achat.

Et certaines personnes, non supportrices de notre club, en profitent pour faire des profits sur le dos de nombreux supporters rennais.

Je tenais à dénoncer cette pratique qui m’a toujours choquée.

Seulement 5 000 rennais à l’Emirates

Au vu de la demande énorme et de l’engouement suscitée par l’épopée du SRFC dans cette compétition, on peut clairement penser que 2 fois plus de rennais auraient effectués le déplacement si cela avait été possible.

On peut même affirmer que certains fans du SRFC feront le déplacement à Londres même sans billets et qu’ils iront suivre le match dans l’un des nombreux pubs londoniens.

Espérons que le parcage sera bien complet et que le marché noir ne privera pas certains fans du déplacement.

À l’Emirates pour l’exploit

Portés par 5 000 de leurs fidèles supporters, les rennais tenteront de conserver leur avantage.

Pour le faire, Julien Stéphan est persuadé qu’il sera nécessaire de marquer un ou deux buts et on peut penser qu’il a raison.

Le SRFC est incapable de subir pendant 90 minutes et il sera important de gérer les événements comme à Séville en alternant intelligemment temps forts et temps faibles.

En récupérant Hamari Traoré et M’Baye Niang, Julien Stéphan aura plus de choix qu’à l’aller pour changer d’option en cas de scénario défavorable.

Hatem Ben Arfa pense que le SRFC est désormais favori tandis que les autres joueurs, le staff et le Président Létang affirme qu’Arsenal reste favori en raison de sa solidité à domicile.

En tout cas, les matchs de Ligue des Champions de cette semaine ont démontré que le football n’était pas une science exacte et que tout restait possible.

Caen pour ne pas lâcher en championnat

Avant de penser au match retour à Londres, le SRFC a la nécessité de s’imposer face à une équipe caennaise en difficulté cette saison en Ligue 1.

Benjamin André est suspendu pour ce match et Johansson est forfait.

Traoré et Niang vont intégrer le onze de départ qui devrait être assez différent de celui aligné jeudi dernier.

Pour ce match, les supporters caennais n’ont pas eu l’autorisation d’effectuer le déplacement en raison des incidents du match aller où les cars des supporters rennais avaient été caillassés par les supporters du club normand.

Programmation TV :

L1, J28; Dimanche 10 mars à 17h sur Bein Sports 1 :

SRFC – Caen

EL, huitième de finale; Jeudi 14 mars à 21h sur RMC Story et RMC Sport 1 :

Arsenal – SRFC

L1, J29; Dimanche 17 mars à 17h sur Bein Sports 1 :

Bordeaux – SRFC

Stanislas DECAN

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sport

Ligue Europa. Tout savoir sur le déplacement historique des supporteurs du Stade Rennais à Milan

Découvrir l'article

Sport

À la découverte du Stade Rennais / L’Estade Renaez avec Galoweb

Découvrir l'article

Immigration, International, Sociétal, Sport

Ethnomasochisme. Critiqué pour son équipe trop blanche, Arsenal veut faire de la « diversité » sa « priorité essentielle »

Découvrir l'article

Sport, Tribune libre

La charge symbolique de certains clubs de foot [L’Agora]

Découvrir l'article

Insolite

Football : connaissez-vous l’inventeur Arthur William Loth, pilier du Stade Rennais ?

Découvrir l'article

Insolite, Sport

Football : L’équipe féminine d’Arsenal battue 5-0 par les U15 garçons

Découvrir l'article

Sport

RC Lens – Stade Rennais. Incapable d’expulser les migrants clandestins de son département, le préfet du Pas-de-Calais fait la chasse aux supporteurs Rennais.

Découvrir l'article

Sport

Stade Rennais. Au Fer Rouge : le film de 120 de passion Rouge et Noir

Découvrir l'article

Sport

Football. Le point sur les clubs et championnats celtes en cette fin de saison 2022/2023

Découvrir l'article

Sociétal, Société, Sport

Quand les clubs de foot bretons “luttent contre l’homophobie”

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍